Au cours des huit premiers mois de l'année, le marché des voitures neuves enregistre une diminution de 5,8% par rapport à 2018, avec 403.534 nouvelles immatriculations.

"Afin de pouvoir interpréter correctement les résultats des immatriculations de voitures neuves, il est important de se souvenir du passage au nouveau cycle d'homologation WLTP qui a eu lieu il y a un an. Dans la perspective de cette transition, un nombre exceptionnel de voitures particulières neuves (NEDC) avait été immatriculé. Par conséquent, le mois d'août 2018 avait obtenu un résultat supérieur de 53% à celui d'août 2017", commente la Febiac dans un communiqué. "Les chiffres du mois d'août de cette année n'atteignent évidemment plus ce niveau, mais là aussi il pourrait y avoir un effet NEDC (l'élimination des tout derniers stocks qui devaient être enregistrés avant le 1er septembre de cette année). A partir d'aujourd'hui, les véhicules NEDC neufs ne pourront plus jamais être immatriculés", ajoute l'organisation automobile.

En revanche, août 2019 a été positif pour les immatriculations de véhicules utilitaires légers. Celles-ci ont enregistré une progression de 14,6 %. Les immatriculations de camions jusqu'à 16 tonnes ont, elles, diminué de 30,7% et les immatriculations de véhicules de plus de 16 tonnes de MMA ont également chuté de 38,7%.

Les immatriculations de deux-roues motorisés ont pour leur part connu un recul mensuel de 4,9% mais les chiffres cumulés sont en progression de 1,7% face à ceux de l'année dernière.