Cette fois, il ne s'agit pas de la version extrême SV Project 8, laquelle avait déjà signé l'an dernier un premier record sur la mythique "Boucle Nord" du Nurburgring. Ici, la berline est une XE 300 Sport qui s'est élancée sur l'ancien tracé du circuit de Charade à Clermond-Ferrand, et donc empruntant quelques portions sur la voie publique (fermées pour l'occasion) et s'étirant sur un peu plus de 8 kilomètres.

C'est dans cette configuration historique que le tracé fut le théâtre du grand prix de France en 1965, 1969, 1970 et 1972. Charade a été utilisé officiellement pour la dernière fois en 1988 et pour célébrer le 30e anniversaire de sa fermeture, Jaguar est revenu effectuer un tour chronométré pour entretenir sa légende.

La XE 300 Sport était conduite par le Belge Vincent Radermecker dont la mission était simple : décrocher le record du tour dans la catégorie des berlines de série. Le Liégeois a signé un temps de 4 minutes et 9 secondes en respectant une procédure d'homologation très stricte.

Heureux, il déclarait: "Génial, mais ça n'a pas été une simple partie de plaisir, vu la longueur de l'ancien circuit. La ligne droite fait tout de même 600 mètres et exige beaucoup de concentration. Aujourd'hui je comprends mieux pourquoi on appelait Charade le Nurburgring français!". (Belga)

Cette fois, il ne s'agit pas de la version extrême SV Project 8, laquelle avait déjà signé l'an dernier un premier record sur la mythique "Boucle Nord" du Nurburgring. Ici, la berline est une XE 300 Sport qui s'est élancée sur l'ancien tracé du circuit de Charade à Clermond-Ferrand, et donc empruntant quelques portions sur la voie publique (fermées pour l'occasion) et s'étirant sur un peu plus de 8 kilomètres. C'est dans cette configuration historique que le tracé fut le théâtre du grand prix de France en 1965, 1969, 1970 et 1972. Charade a été utilisé officiellement pour la dernière fois en 1988 et pour célébrer le 30e anniversaire de sa fermeture, Jaguar est revenu effectuer un tour chronométré pour entretenir sa légende. La XE 300 Sport était conduite par le Belge Vincent Radermecker dont la mission était simple : décrocher le record du tour dans la catégorie des berlines de série. Le Liégeois a signé un temps de 4 minutes et 9 secondes en respectant une procédure d'homologation très stricte. Heureux, il déclarait: "Génial, mais ça n'a pas été une simple partie de plaisir, vu la longueur de l'ancien circuit. La ligne droite fait tout de même 600 mètres et exige beaucoup de concentration. Aujourd'hui je comprends mieux pourquoi on appelait Charade le Nurburgring français!". (Belga)