C'est dans l'air du temps, comme tous ses concurrents le petit CX-3 gagne un nouveau regard plus perçant grâce à ses phares à diodes et qui lui assurent une empreinte lumineuse plus moderne. A l'intérieur, l'ergonomie se peaufine encore, notamment grâce à une console centrale mieux agencée et à la présence d'un frein de parking électromécanique.

Le CX-3 hausse également le curseur de la sécurité en adoptant quelques dispositifs supplémentaires (cruise control plus évolué, rétroviseur actif jour/nuit), et devient un peu plus "geek" par ajout des reconnaissance Apple Car Play et Android Auto. Mais le plus surprenant se trouve sous son capot: un nouveau 1.8 Diesel Skyactiv-D, un carburant et une cylindrée qui semblent aller à l'encontre de la demande actuelle, très axée sur les moteurs à essence.

Mais Mazda aime cultiver sa différence et promet que ce mazout est - sans doute - l'un des meilleurs élèves en terme de rejets nocifs. Il développe 115 ch et se conforme aux dernières normes Euro 6d-Temp et annonce des consommations officielles (aux nouvelles normes WLTP, plus réalistes) comprises entre 4,4 en 5,2 l/100 km, ce qui signifie des rejets de CO2 de 114 à 137 gr/km. Le CX-3 reste bien sûr disponible en versions essence avec le 2 litres SkyActiv-G de 121 et 150 ch dont les consommations annoncées sont de, respectivement, 6,1 et 7,0 l/100 km. (Belga)

C'est dans l'air du temps, comme tous ses concurrents le petit CX-3 gagne un nouveau regard plus perçant grâce à ses phares à diodes et qui lui assurent une empreinte lumineuse plus moderne. A l'intérieur, l'ergonomie se peaufine encore, notamment grâce à une console centrale mieux agencée et à la présence d'un frein de parking électromécanique. Le CX-3 hausse également le curseur de la sécurité en adoptant quelques dispositifs supplémentaires (cruise control plus évolué, rétroviseur actif jour/nuit), et devient un peu plus "geek" par ajout des reconnaissance Apple Car Play et Android Auto. Mais le plus surprenant se trouve sous son capot: un nouveau 1.8 Diesel Skyactiv-D, un carburant et une cylindrée qui semblent aller à l'encontre de la demande actuelle, très axée sur les moteurs à essence. Mais Mazda aime cultiver sa différence et promet que ce mazout est - sans doute - l'un des meilleurs élèves en terme de rejets nocifs. Il développe 115 ch et se conforme aux dernières normes Euro 6d-Temp et annonce des consommations officielles (aux nouvelles normes WLTP, plus réalistes) comprises entre 4,4 en 5,2 l/100 km, ce qui signifie des rejets de CO2 de 114 à 137 gr/km. Le CX-3 reste bien sûr disponible en versions essence avec le 2 litres SkyActiv-G de 121 et 150 ch dont les consommations annoncées sont de, respectivement, 6,1 et 7,0 l/100 km. (Belga)