En Grande-Bretagne, le trial sur 4 roues, c'est un type de compétition où s'affrontent des voitures de série - on peut y voir encore de nos jours nombre de VW Coccinelle ou d'anciennes Ford Escort, par exemple - sur un parcours en sol naturel ponctués de passages difficiles (côtes en lacet, notamment) où la motricité des véhicules est mise à rude épreuve. C'est de cet univers que se sont inspirés les ingénieurs du petit constructeur indépendant Morgan, spécialisé depuis toujours dans les voitures de sport. Longue et basse, la récente Plus Four du constructeur de Malvern semblait a priori fort peu adaptée pour sortir du bitume. Mais les Anglais aiment le sport et les défis: aussi ont-ils extrapolé de la Plus Four une version CX-T, avec T comme "trail" (sentier), dont la création a aussi pour objectif de démontrer la rigidité et la résistance de la nouvelle plate-forme "maison", sur laquelle on été greffées pour l'occasion des suspensions issues du modèle Plus Six. L'engin, conçu en collaboration avec Rally Raid UK,un spécialiste des préparations pour les épreuves genre Dakar, se caractérise d'abord par une garde au sol majorée (230 mm) ainsi que des roues et des pneus plus grands. La voiture bénéficie aussi de protections au niveau du soubassement et d'une ligne d'échappement revue, moins exposée et qui améliore la garde au sol. Sous le capot, on retrouve un groupe propulseur d'origine BMW, comme dans la Plus Four conventionnelle. Le couple moteur est transmis aux roues arrière- évidemment! - via un différentiel électronique pouvant être complètement verrouillé pour optimiser la motricité sur sol glissant. A l'arrière, Morgan a prévu deux roues de secours, pour souligner la vocation baroudeuse de l'auto, ainsi que des réservoirs d'essence et d'eau supplémentaires. Vendue aux alentours de 170.000 £ (soit environ 200.000 euros), hors taxes, cette Plus Four CX-T ne sera produite qu'à 8 exemplaires. Un futur collector, assurément!

En Grande-Bretagne, le trial sur 4 roues, c'est un type de compétition où s'affrontent des voitures de série - on peut y voir encore de nos jours nombre de VW Coccinelle ou d'anciennes Ford Escort, par exemple - sur un parcours en sol naturel ponctués de passages difficiles (côtes en lacet, notamment) où la motricité des véhicules est mise à rude épreuve. C'est de cet univers que se sont inspirés les ingénieurs du petit constructeur indépendant Morgan, spécialisé depuis toujours dans les voitures de sport. Longue et basse, la récente Plus Four du constructeur de Malvern semblait a priori fort peu adaptée pour sortir du bitume. Mais les Anglais aiment le sport et les défis: aussi ont-ils extrapolé de la Plus Four une version CX-T, avec T comme "trail" (sentier), dont la création a aussi pour objectif de démontrer la rigidité et la résistance de la nouvelle plate-forme "maison", sur laquelle on été greffées pour l'occasion des suspensions issues du modèle Plus Six. L'engin, conçu en collaboration avec Rally Raid UK,un spécialiste des préparations pour les épreuves genre Dakar, se caractérise d'abord par une garde au sol majorée (230 mm) ainsi que des roues et des pneus plus grands. La voiture bénéficie aussi de protections au niveau du soubassement et d'une ligne d'échappement revue, moins exposée et qui améliore la garde au sol. Sous le capot, on retrouve un groupe propulseur d'origine BMW, comme dans la Plus Four conventionnelle. Le couple moteur est transmis aux roues arrière- évidemment! - via un différentiel électronique pouvant être complètement verrouillé pour optimiser la motricité sur sol glissant. A l'arrière, Morgan a prévu deux roues de secours, pour souligner la vocation baroudeuse de l'auto, ainsi que des réservoirs d'essence et d'eau supplémentaires. Vendue aux alentours de 170.000 £ (soit environ 200.000 euros), hors taxes, cette Plus Four CX-T ne sera produite qu'à 8 exemplaires. Un futur collector, assurément!