Numéro 1 aux Pays-Bas, en Norvège, en Espagne et au Royaume-Uni. Numéro 2 en Suède. Et numéro 3 en Allemagne. Voici l'impressionnant palmarès de la Mitsubishi Outlander PHEV. Commercialisé depuis 2013 en Europe, le modèle a récemment bénéficié d'un remodelage avec l'adoption d'un moteur à essence 2.4 plus puissant (135 ch), d'un moteur électrique logé à l'arrière voyant sa puissance passer de 82 à 95 ch, mais aussi d'une batterie de capacité supérieure (de 12 à 13,8 kWh). Un lifting complété par de discrètes retouches cosmétiques à l'intérieur comme à l'extérieur.

La puissance rehaussée garantit davantage de dynamisme pour les reprises ainsi qu'une vitesse maximale en mode électrique (EV) portée de 125 à 135 km/h. Plus important encore : les émissions de CO2 se limitent à 46 g/km selon le nouveau cycle WLTP et restent donc sous la barre critique des 50 g/km. De quoi permettre au Outlander PHEV MY19 d'être actuellement le seul SUV hybride rechargeable qui continuera à bénéficier, après 2020, d'une déductibilité fiscale maximale.

RECHARGE RAPIDE

Contrairement à la plupart de ses concurrents, le Outlander PHEV a été conçu pour être un véhicule électrique combinant deux moteurs électriques et un bloc traditionnel. Les moteurs électriques entraînent les trains avant et arrière, offrant, dans la pratique, à ce modèle une vraie transmission intégrale.

La recharge se fait en moins d'une demi-heure (avec un chargeur rapide).
La recharge se fait en moins d'une demi-heure (avec un chargeur rapide).

Le moteur 2.4 à essence alimente le générateur destiné à charger la batterie et offre un surplus de puissance sur demande. Le système PHEV adopte constamment la combinaison la plus adaptée au niveau des modes de propulsion et de conduite (Pure EV Mode, Series Hybrid Mode et Parallel Hybrid Mode). Très fiable, ce système fonctionne de manière entièrement automatique. La recharge de la batterie sur courant alternatif (230V 16A) dure environ 4 h. Un chargeur rapide permet de la recharger en moins d'1/2 h.

EN AVOIR POUR SON ARGENT

La Mitsubishi Outlander PHEV n'est pas un SUV hyper spectaculaire débordant de puissance et faisant vibrer les tympans. Il ne peut pas davantage revendiquer un prix de beauté. Alors, pourquoi est-il autant apprécié ? En fait, son concept technique est assez unique. S'il circule en mode électrique, la présence d'un moteur à essence offre l'assurance de ne pas avoir à craindre de se retrouver immobilisé. De l'essence, on en trouve à tous les coins de rue.

Par ailleurs, cet Outlander PHEV en offre vraiment pour son argent. Son prix de base est de 39.990 euros, transmission intégrale et boîte auto comprises. Pour la version la plus luxueuse, il faut débourser 51.990 euros. Un prix très compétitif dans ce segment, au vu de ses nombreux équipements d'assistance et d'infodivertissement, de son haut niveau de finition et de la qualité des matériaux.

Sur la route, cette deuxième génération allie confort et sécurité. Convivial, le Outlander PHEV est aussi spacieux malgré ses dimensions compactes. Certes, ce n'est pas un spécialiste du sprint et il ne possède pas l'aura de certains SUV des marques allemandes premium. Mais ceux-ci coûtent aussi moitié plus cher. Et lorsque l'on soupèse le pour et le contre, le Outlander PHEV se révèle être un choix tout à fait intéressant et attractif, au plan économique. Ce qui explique pourquoi il est, depuis quelques années déjà, le SUV hybride rechargeable le plus vendu au monde.

Les équipements d'assistance et d'infodivertissement sont nombreux.
Les équipements d'assistance et d'infodivertissement sont nombreux.

MOINS CHÈRE QUE SA DEVANCIÈRE

D'ordinaire, un nouveau modèle est toujours plus cher que son prédécesseur. Le nouveau Outlander PHEV fait exception à la règle puisque le modèle MY19 est, selon le niveau d'équipement, entre 4.800 et 5.850 euros moins cher que la MY18. Avec cette remise importante, le constructeur japonais entend se faire une place sur le marché du leasing, tellement essentiel dans notre pays. Par le passé, Mitsubishi n'y était pas parvenu.

Depuis octobre 2016, Mitsubishi est membre de l'alliance Renault/ Nissan, appartenant à l'un des plus grands groupes automobiles au monde. Ce constructeur de taille relativement modeste peut ainsi profiter désormais du savoir-faire technologique et de la force de frappe commerciale de ses partenaires, ce qui lui ouvre des perspectives pour renforcer son efficacité et abaisser ses coûts.

Même si Mitsubishi est apparu ces dernières années plusieurs fois dans l'actualité sous un jour négatif, la marque est aujourd'hui en plein essor et dispose, avec le Outlander HPEV, d'un modèle possédant un bel avenir.

Numéro 1 aux Pays-Bas, en Norvège, en Espagne et au Royaume-Uni. Numéro 2 en Suède. Et numéro 3 en Allemagne. Voici l'impressionnant palmarès de la Mitsubishi Outlander PHEV. Commercialisé depuis 2013 en Europe, le modèle a récemment bénéficié d'un remodelage avec l'adoption d'un moteur à essence 2.4 plus puissant (135 ch), d'un moteur électrique logé à l'arrière voyant sa puissance passer de 82 à 95 ch, mais aussi d'une batterie de capacité supérieure (de 12 à 13,8 kWh). Un lifting complété par de discrètes retouches cosmétiques à l'intérieur comme à l'extérieur. La puissance rehaussée garantit davantage de dynamisme pour les reprises ainsi qu'une vitesse maximale en mode électrique (EV) portée de 125 à 135 km/h. Plus important encore : les émissions de CO2 se limitent à 46 g/km selon le nouveau cycle WLTP et restent donc sous la barre critique des 50 g/km. De quoi permettre au Outlander PHEV MY19 d'être actuellement le seul SUV hybride rechargeable qui continuera à bénéficier, après 2020, d'une déductibilité fiscale maximale. Contrairement à la plupart de ses concurrents, le Outlander PHEV a été conçu pour être un véhicule électrique combinant deux moteurs électriques et un bloc traditionnel. Les moteurs électriques entraînent les trains avant et arrière, offrant, dans la pratique, à ce modèle une vraie transmission intégrale. Le moteur 2.4 à essence alimente le générateur destiné à charger la batterie et offre un surplus de puissance sur demande. Le système PHEV adopte constamment la combinaison la plus adaptée au niveau des modes de propulsion et de conduite (Pure EV Mode, Series Hybrid Mode et Parallel Hybrid Mode). Très fiable, ce système fonctionne de manière entièrement automatique. La recharge de la batterie sur courant alternatif (230V 16A) dure environ 4 h. Un chargeur rapide permet de la recharger en moins d'1/2 h. La Mitsubishi Outlander PHEV n'est pas un SUV hyper spectaculaire débordant de puissance et faisant vibrer les tympans. Il ne peut pas davantage revendiquer un prix de beauté. Alors, pourquoi est-il autant apprécié ? En fait, son concept technique est assez unique. S'il circule en mode électrique, la présence d'un moteur à essence offre l'assurance de ne pas avoir à craindre de se retrouver immobilisé. De l'essence, on en trouve à tous les coins de rue. Par ailleurs, cet Outlander PHEV en offre vraiment pour son argent. Son prix de base est de 39.990 euros, transmission intégrale et boîte auto comprises. Pour la version la plus luxueuse, il faut débourser 51.990 euros. Un prix très compétitif dans ce segment, au vu de ses nombreux équipements d'assistance et d'infodivertissement, de son haut niveau de finition et de la qualité des matériaux. Sur la route, cette deuxième génération allie confort et sécurité. Convivial, le Outlander PHEV est aussi spacieux malgré ses dimensions compactes. Certes, ce n'est pas un spécialiste du sprint et il ne possède pas l'aura de certains SUV des marques allemandes premium. Mais ceux-ci coûtent aussi moitié plus cher. Et lorsque l'on soupèse le pour et le contre, le Outlander PHEV se révèle être un choix tout à fait intéressant et attractif, au plan économique. Ce qui explique pourquoi il est, depuis quelques années déjà, le SUV hybride rechargeable le plus vendu au monde. D'ordinaire, un nouveau modèle est toujours plus cher que son prédécesseur. Le nouveau Outlander PHEV fait exception à la règle puisque le modèle MY19 est, selon le niveau d'équipement, entre 4.800 et 5.850 euros moins cher que la MY18. Avec cette remise importante, le constructeur japonais entend se faire une place sur le marché du leasing, tellement essentiel dans notre pays. Par le passé, Mitsubishi n'y était pas parvenu. Depuis octobre 2016, Mitsubishi est membre de l'alliance Renault/ Nissan, appartenant à l'un des plus grands groupes automobiles au monde. Ce constructeur de taille relativement modeste peut ainsi profiter désormais du savoir-faire technologique et de la force de frappe commerciale de ses partenaires, ce qui lui ouvre des perspectives pour renforcer son efficacité et abaisser ses coûts. Même si Mitsubishi est apparu ces dernières années plusieurs fois dans l'actualité sous un jour négatif, la marque est aujourd'hui en plein essor et dispose, avec le Outlander HPEV, d'un modèle possédant un bel avenir.