Le constructeur japonais a fixé dès ses débuts de nouvelles normes dans le monde des coupés. Le coupé 2 portes R360, pratique et financièrement accessible, ne mesurait que 2,96 m, mais ne manquait pas d'élégance. Et grâce à son faible poids il se montrait généreux en plaisir de conduire.

Le cocktail a fait mouche immédiatement: en 1960, année de son lancement, ce coupé a pris une part de marché de 65% dans le segment naissant des "kei cars", ces microvoitures qui bénéficient au Japon d'un régime fiscal favorable. Et sur l'ensemble du marché nippon, la R360 représentait cette année-là quelque 15% de ventes totales.

La Mazda Carol P360 coupé, qui se distinguait par un empattement plus long et un moteur 4 cylindres, est venu compléter la gamme en 1962 et a remporté le même succès.

Plus tard, Mazda a encore sorti de jolis coupés de son chapeau. On pense ici à la Cosmo Sport/110S, révélé au Salon de Tokyo 1964 et qui fut, dès 1967, la première voiture de série équipée d'un moteur Wankel birotor. On pourrait encore citer le coupé Luce R130, lancé en 1969, la seule traction avant Mazda à avoir reçu un moteur rotatif. Ses lignes étaient dues à un certain Giorgetto Giugiaro, qui travaillait alors chez Bertone. Et il ne faudrait pas non plus oublier les légendaires coupés RX-3, RX-4, RX-7 et RX-8.(Belga)

Le constructeur japonais a fixé dès ses débuts de nouvelles normes dans le monde des coupés. Le coupé 2 portes R360, pratique et financièrement accessible, ne mesurait que 2,96 m, mais ne manquait pas d'élégance. Et grâce à son faible poids il se montrait généreux en plaisir de conduire.Le cocktail a fait mouche immédiatement: en 1960, année de son lancement, ce coupé a pris une part de marché de 65% dans le segment naissant des "kei cars", ces microvoitures qui bénéficient au Japon d'un régime fiscal favorable. Et sur l'ensemble du marché nippon, la R360 représentait cette année-là quelque 15% de ventes totales. La Mazda Carol P360 coupé, qui se distinguait par un empattement plus long et un moteur 4 cylindres, est venu compléter la gamme en 1962 et a remporté le même succès. Plus tard, Mazda a encore sorti de jolis coupés de son chapeau. On pense ici à la Cosmo Sport/110S, révélé au Salon de Tokyo 1964 et qui fut, dès 1967, la première voiture de série équipée d'un moteur Wankel birotor. On pourrait encore citer le coupé Luce R130, lancé en 1969, la seule traction avant Mazda à avoir reçu un moteur rotatif. Ses lignes étaient dues à un certain Giorgetto Giugiaro, qui travaillait alors chez Bertone. Et il ne faudrait pas non plus oublier les légendaires coupés RX-3, RX-4, RX-7 et RX-8.(Belga)