Beaucoup de voitures qui répondaient encore à une homologation NEDC ont été immatriculés prématurément cet été, et ce afin de les retier du stock dormant. Ce qui a pertubé le cycle normal des immatriculations de véhicules neufs pour le reste de l'année, avec pour le mois d'octobre dernier une baisse de 15,2%.

Néanmoins, si on reprend l'ensemble des 10 derniers mois de cette année, on observe toujours une croissance du marché automobile de 2,9%. Febiac s'attend à ce que le marché total soit légèrement supérieur aux 546 558 immatriculations enregistrées pour l'année 2017. En octobre, c'est BMW qui a immatriculé le plus grand nombre de véhicules (3354 unités) et surpassé donc Volkswagen, Renault, Peugeot et Mercedes.

Cela dit, sur l'ensemble de l'année, Volkswagen reste le leader du marché avec 47641 voitures, soit une part de marché de 9,68%. Renault est deuxième, Peugeot troisième.

Dans le segment des véhicules dédiés au transport de marchandises, on observe une augmentation à la fois des camions légers (+ 19,9%), des engins jusqu'à 16 tonnes de masse maximale autorisée (+ 17,7%) et des véhicules de 16 tonnes et plus (+ 17, 3%). On relève aussi une belle progression des cyclomoteurs (y compris les vélos électriques rapides) et les motos grâce à un climat très favorable et à une mobilité de plus en plus compliquée.

Beaucoup de voitures qui répondaient encore à une homologation NEDC ont été immatriculés prématurément cet été, et ce afin de les retier du stock dormant. Ce qui a pertubé le cycle normal des immatriculations de véhicules neufs pour le reste de l'année, avec pour le mois d'octobre dernier une baisse de 15,2%. Néanmoins, si on reprend l'ensemble des 10 derniers mois de cette année, on observe toujours une croissance du marché automobile de 2,9%. Febiac s'attend à ce que le marché total soit légèrement supérieur aux 546 558 immatriculations enregistrées pour l'année 2017. En octobre, c'est BMW qui a immatriculé le plus grand nombre de véhicules (3354 unités) et surpassé donc Volkswagen, Renault, Peugeot et Mercedes. Cela dit, sur l'ensemble de l'année, Volkswagen reste le leader du marché avec 47641 voitures, soit une part de marché de 9,68%. Renault est deuxième, Peugeot troisième. Dans le segment des véhicules dédiés au transport de marchandises, on observe une augmentation à la fois des camions légers (+ 19,9%), des engins jusqu'à 16 tonnes de masse maximale autorisée (+ 17,7%) et des véhicules de 16 tonnes et plus (+ 17, 3%). On relève aussi une belle progression des cyclomoteurs (y compris les vélos électriques rapides) et les motos grâce à un climat très favorable et à une mobilité de plus en plus compliquée.