Mahle n'est pas un nom étranger dans le secteur automobile, il s'agit même d'un fournisseur reconnu et important de composants, principalement pour les moteurs comme le bloc-moteur en soi, les pistons. Mahle voit le monde automobile changer et sait que, peut-être, tout miser sur un modèle ne tenant compte que du moteur thermique était sans doute risqué. D'où l'idée de développer son propre moteur de type hybride rechargeable, avec une stratégie intéressante.

De nombreux constructeurs investissent des fortunes dans le développement de propulseurs hybrides afin de réduire les émissions de CO2 de leur gamme. Selon Mahle, les petits constructeurs devraient sous-traiter la fabrication de ce type de moteur pour rester dans la course et a donc imaginé son propre moteur, de type turbo essence à deux ou trois cylindres et une architecture simple à deux soupapes par cylindre pour réduire les coûts de développement, mais aussi d'utilisation.

Le moteur serait livré avec une boîte de vitesses (de 1 à 4 vitesses) et peut être utilisé comme hybride parallèle ou série, en fonction des besoins spécifiques. En fonction de la capacité de la batterie, un mode de conduite entièrement électrique est également possible.

La motorisation est en cours de développement dans une première phase pour les voitures du segment B, mais peut également être utilisée pour des véhicules plus gros. Cette option reste relativement nouvelle dans le secteur automobile, mais elle est utilisée depuis bien longtemps sur le marché de la moto (par exemple Rotax fournit de nombreux constructeurs, dont BMW) et est largement répandue dans les secteurs des appareils électroménagers.

(Belga)