Au cours du mois d'avril 2019, ce sont exactement 53.498 voitures neuves qui ont été immatriculées dans notre pays, ce qui représente une diminution de 2% par rapport au mois d'avril 2018. Au cumul des 4 premiers mois de 2019, la baisse atteint même 4,9%.

Au classement par marques pour le mois d'avril, Renault dépasse Volkswagen et se hisse ainsi à la première place, bien que ses ventes soient en recul de 2,87%. Mais celles de Volkswagen ont régressé de 9,57%. BMW pointe à la 3ème position (+12,34%), devant Peugeot (-8,57%) et Audi (+20,41%). La progression la plus spectaculaire est à mettre à l'actif de tesla, classé 31ème (+478%). Ce résultat est directement lié aux livraisons des Model 3.

En chiffres absolu, la marque US reste cependant un acteur assez peu important puisque pour 2019, il n'a jusqu'à présent immatriculé que 133 voitures neuves. Ces chiffres décevants s'expliquent par l'attitude résolument attentiste de la clientèle.

A l'issue du premier trimestre de l'année, on constate toutefois que l'automobiliste belge opte de plus en plus souvent pour une motorisation essence, alors qu'en 2011 75% des ventes de voitures neuves concernaient des modèles diesel. Aujourd'hui, la proportion de diesels parmi les voitures neuves a chuté sous la barre des 30%. De nombreux consommateurs sont par ailleurs prête à investir dans des motorisations plus "vertes", comprenez plus onéreuses, mais du fait du manque de vision à long terme en la matière et surtout de l'absence d'un cadre fiscal clair et fiable, les candidats à l'achat ont tendance à repousser leur décision.(Belga)