Pour les amateurs d'anciennes Formule 1, attention les yeux: le stand Alfa Romeo exhibe l'Alfetta 159 qui mena Juan Manuel Fangio au titre mondial en 1951, grâce à son V8 1500cc de 425 ch capables de propulser ce "cigare roulant" à 305 km/h.

Plus récente mais non moins exclusive, la Brabham-Alfa Romeo BT45 de 1977 pilotée par le tandem Carlos Reutemann et Carlos Pace et dont le moteur n'est autre que le mythique 12 cylindres à plat de 500 ch. Une occasion rare de les admirer à un peu plus de deux heures de Bruxelles, car d'ordinaire ces bolides ne quittent pas le Museo Storico Alfa Romeo en Italie.

Chez Abarth, une toute petite auto assurera une très grande présence historique: la première "nuova 500" tunée par Karl Abath en 1957. La minivoiture ne développe que 26 ch et pointe à 118 km/h mais la qualité de sa préparation lui permet, à l'époque, de rouler pendant 168 heures d'affilée sur le circuit de Monza, un exploit.

Enfin, pour la marque Fiat, le savoir-faire de la division de restauration historique est mis en lumière avec un exemplaire de la Pininfarina Spidereuropa de 1982, la version US de la 124 Sport Spider. Cet exemplaire est proposé à la vente via la plateforme "Reloaded by Creators" mise en place par Fiat.

C'est aussi le cas d'une Alfa romeo 8C Competizione de 2007 dont le compteur n'affiche que quelques kilomètres à peine, le bolide n'ayant parcouru que quelques séances de test dans l'enceinte de l'usine. Des raretés comme celles-là, le salon Techno Classica de Essen en compte des dizaines, voire des centaines.(Belga)

Pour les amateurs d'anciennes Formule 1, attention les yeux: le stand Alfa Romeo exhibe l'Alfetta 159 qui mena Juan Manuel Fangio au titre mondial en 1951, grâce à son V8 1500cc de 425 ch capables de propulser ce "cigare roulant" à 305 km/h. Plus récente mais non moins exclusive, la Brabham-Alfa Romeo BT45 de 1977 pilotée par le tandem Carlos Reutemann et Carlos Pace et dont le moteur n'est autre que le mythique 12 cylindres à plat de 500 ch. Une occasion rare de les admirer à un peu plus de deux heures de Bruxelles, car d'ordinaire ces bolides ne quittent pas le Museo Storico Alfa Romeo en Italie. Chez Abarth, une toute petite auto assurera une très grande présence historique: la première "nuova 500" tunée par Karl Abath en 1957. La minivoiture ne développe que 26 ch et pointe à 118 km/h mais la qualité de sa préparation lui permet, à l'époque, de rouler pendant 168 heures d'affilée sur le circuit de Monza, un exploit. Enfin, pour la marque Fiat, le savoir-faire de la division de restauration historique est mis en lumière avec un exemplaire de la Pininfarina Spidereuropa de 1982, la version US de la 124 Sport Spider. Cet exemplaire est proposé à la vente via la plateforme "Reloaded by Creators" mise en place par Fiat. C'est aussi le cas d'une Alfa romeo 8C Competizione de 2007 dont le compteur n'affiche que quelques kilomètres à peine, le bolide n'ayant parcouru que quelques séances de test dans l'enceinte de l'usine. Des raretés comme celles-là, le salon Techno Classica de Essen en compte des dizaines, voire des centaines.(Belga)