Ce V6 baptisé TM01 - en hommage à l'ingénieur d'Aston Martin des années 50 et 60, Tadek Marek - a déjà subi une série de tests approfondis sur le banc d'essai. Le constructeur confirme également la cylindrée: 3 litres et que ce bloc est directement pensé pour intégrer (ou se coupler à) des moteurs électriques, car même chez Aston Martin l'avenir est aussi aux moteurs hybrides.

Les chiffres définitifs de puissance et de couple pour chaque application de ce groupe motopropulseur seront déterminés par les caractéristiques souhaitées de chaque modèle qu'il propulsera, et confirmés au moment du lancement de ces futures Aston Martin. La décision de développer le moteur avec une architecture en "V " était claire dès le départ, la configuration permettant à ce moteur compact de peser moins de 200 kg. Capable de supporter des régimes élevés et combiné à des moteurs électriques, ce 6-cylindres garantit déjà des performances extrêmes.

Dans le cas de la première sportive à en profiter, il sera placé dans le dos du conducteur et sera équipé d'une lubrification à carter sec pour garantir un centre de gravité le plus bas possible. Puissant, mais voulu "propre", il est conçu pour répondre à toutes les futures exigences en matière d'émissions selon les normes Euro 7. Le V6 TM01 sera inauguré en 2022 sur la future hypersportive de la marque, la Valhalla (photo). (Belga)

Ce V6 baptisé TM01 - en hommage à l'ingénieur d'Aston Martin des années 50 et 60, Tadek Marek - a déjà subi une série de tests approfondis sur le banc d'essai. Le constructeur confirme également la cylindrée: 3 litres et que ce bloc est directement pensé pour intégrer (ou se coupler à) des moteurs électriques, car même chez Aston Martin l'avenir est aussi aux moteurs hybrides. Les chiffres définitifs de puissance et de couple pour chaque application de ce groupe motopropulseur seront déterminés par les caractéristiques souhaitées de chaque modèle qu'il propulsera, et confirmés au moment du lancement de ces futures Aston Martin. La décision de développer le moteur avec une architecture en "V " était claire dès le départ, la configuration permettant à ce moteur compact de peser moins de 200 kg. Capable de supporter des régimes élevés et combiné à des moteurs électriques, ce 6-cylindres garantit déjà des performances extrêmes. Dans le cas de la première sportive à en profiter, il sera placé dans le dos du conducteur et sera équipé d'une lubrification à carter sec pour garantir un centre de gravité le plus bas possible. Puissant, mais voulu "propre", il est conçu pour répondre à toutes les futures exigences en matière d'émissions selon les normes Euro 7. Le V6 TM01 sera inauguré en 2022 sur la future hypersportive de la marque, la Valhalla (photo). (Belga)