Les premiers clichés officiels témoignent d'un changement profond de style. Il faut dire que la génération actuelle commençait sérieusement à accuser le poids des ans, en plus de subir une concurrence très agressive dans le segment des SUV.

Look plus carré, regard plus viril (reprenant le style du dernier Juke), grande calandre en V, le nouveau X-Trail revient à une carrure plus 4x4, ce qui n'est pas sans rappeler le premier X-Trail de 2001. Par rapport au modèle actuel, il ne grandit pas vraiment, s'étirant sur 4,64 m et promettant toujours une architecture 5 + 2 places.

L'architecture de la planche de bord fait place à un grand écran multimédia de 9 pouces tandis qu'une instrumentation de bord de 12,3 pouces remplace, en option, les bons vieux compteurs à aiguilles. Les derniers équipements en matière d'assistances à la conduite sont au rendez-vous. La finition et le soin de l'agencement intérieur témoignent d'une volonté de monter en grade.

Sous le capot, pas question, évidemment, du 2,5 litres du Rogue américain, mais sans aucun doute le moteur 1.3 TCe Renault-Nissan dans au moins deux niveaux de puissance. Pour le reste, l'hybridation devrait arriver rapidement, avec sans doute encore un ou l'autre moteur Diesel, encore intéressant sur le Vieux continent, en particulier dans le segment des SUV.(Belga)

Les premiers clichés officiels témoignent d'un changement profond de style. Il faut dire que la génération actuelle commençait sérieusement à accuser le poids des ans, en plus de subir une concurrence très agressive dans le segment des SUV. Look plus carré, regard plus viril (reprenant le style du dernier Juke), grande calandre en V, le nouveau X-Trail revient à une carrure plus 4x4, ce qui n'est pas sans rappeler le premier X-Trail de 2001. Par rapport au modèle actuel, il ne grandit pas vraiment, s'étirant sur 4,64 m et promettant toujours une architecture 5 + 2 places. L'architecture de la planche de bord fait place à un grand écran multimédia de 9 pouces tandis qu'une instrumentation de bord de 12,3 pouces remplace, en option, les bons vieux compteurs à aiguilles. Les derniers équipements en matière d'assistances à la conduite sont au rendez-vous. La finition et le soin de l'agencement intérieur témoignent d'une volonté de monter en grade. Sous le capot, pas question, évidemment, du 2,5 litres du Rogue américain, mais sans aucun doute le moteur 1.3 TCe Renault-Nissan dans au moins deux niveaux de puissance. Pour le reste, l'hybridation devrait arriver rapidement, avec sans doute encore un ou l'autre moteur Diesel, encore intéressant sur le Vieux continent, en particulier dans le segment des SUV.(Belga)