Le Mercedes Classe G, c'est aux yeux de certains le nec plus ultra dans le domaine des 4x4 de luxe. A la fois pour son côté authentique et délicieusement vintage, mais aussi pour ses capacités de franchissement et, surtout, l'image de marque de ses versions AMG.

La nouvelle génération, récemment dévoilée, ne déroge pas à la règle et se décline déjà en G63 AMG. Son 4 litres V8 (remplaçant l'ancien 5.5 V8) emprunté à la supersportive Mercedes-AMG GT développe pas moins de 585 ch, un moulin qui le fait bondir de 0 à 100 km/h en 4,5 s, un chrono ahurissant pour un engin de son gabarit.

La vitesse de pointe est limitée à 220 ou 240 km/h (selon options) pour ne pas ébranler sa stabilité. A ce propos, le constructeur à l'étoile promet un comportement plus sportif grâce à ses voies élargies et un amortissement adaptatif spécifique. Mercedes promet également de l'avoir rendu plus léger (au niveau du bloc moteur, mais aussi grâce à l'emploi massif d'aluminium), donc globalement plus sobre à la pompe.

Pour orchestrer la fougue du V8 4 litres, Mercedes lui accorde sa boîte de vitesse automatique à 9 rapports combinée à une transmission 4Matic incluant 3 différentiels. Commercialisation prévue dans les jours qui suivent le Salon de Genève, début mars. (Belga)

Le Mercedes Classe G, c'est aux yeux de certains le nec plus ultra dans le domaine des 4x4 de luxe. A la fois pour son côté authentique et délicieusement vintage, mais aussi pour ses capacités de franchissement et, surtout, l'image de marque de ses versions AMG. La nouvelle génération, récemment dévoilée, ne déroge pas à la règle et se décline déjà en G63 AMG. Son 4 litres V8 (remplaçant l'ancien 5.5 V8) emprunté à la supersportive Mercedes-AMG GT développe pas moins de 585 ch, un moulin qui le fait bondir de 0 à 100 km/h en 4,5 s, un chrono ahurissant pour un engin de son gabarit. La vitesse de pointe est limitée à 220 ou 240 km/h (selon options) pour ne pas ébranler sa stabilité. A ce propos, le constructeur à l'étoile promet un comportement plus sportif grâce à ses voies élargies et un amortissement adaptatif spécifique. Mercedes promet également de l'avoir rendu plus léger (au niveau du bloc moteur, mais aussi grâce à l'emploi massif d'aluminium), donc globalement plus sobre à la pompe.Pour orchestrer la fougue du V8 4 litres, Mercedes lui accorde sa boîte de vitesse automatique à 9 rapports combinée à une transmission 4Matic incluant 3 différentiels. Commercialisation prévue dans les jours qui suivent le Salon de Genève, début mars. (Belga)