Vers 1965, un certain Bruce F. Meyers construit, en Californie, des véhicules pour rouler dans les désert, équipés d'une carrosserie en polyester sur une base de Coccinelle VW. La Meyers Manx peut être considérée comme le buggy originel. Le succès est immédiatement au rendez-vous, mais il faut attendre 1968 pour que les premiers buggys soient importés en Europe.

Le Wallon Edmond Pery, l'homme à l'origine de la marque Apal (application polyester armé Liège) à Blégny-Trembleur, est l'un des premiers à comprendre le potentiel des buggys. Il veut être le premier à présenter un buggy original à la direction de Volkswagen afin d'obtenir la garantie du fabricant pour les pièces mécaniques.

En collaboration avec la société française Multimaco, un premier buggy Apal est présenté au Salon de Paris en 1969. 160 commandes sont prises en 10 jours. D'autres constructeurs belges ne tarderont pas à s'engouffrer dans la brèche: c'est la cas du Garage de la Cloche, concessionnaire VW à Jemeppe-Seraing et de ses buggys Ritter, de la société Vanclee à Roulers (Roeselare) mais aussi de Méan, dans la commune condruzienne du même nom, et de VF en région namuroise.

A l'étranger aussi, divers constructeurs tirent leur épingle du jeu, comme Pachiaudi, Baboulin ou Sovra en France, mais c'est probablement Apal qui reste le plus important avec non seulement des buggys classiques, mais aussi des modèles sportifs comme le Jet ou la Corsa, ou des véhicules de loisirs comme le Auki. On estime qu'Apal a construit environ 5.500 buggies. Si ce n'est pas un record pour une entreprise européenne, on n'en est pas très loin.(Belga)

Vers 1965, un certain Bruce F. Meyers construit, en Californie, des véhicules pour rouler dans les désert, équipés d'une carrosserie en polyester sur une base de Coccinelle VW. La Meyers Manx peut être considérée comme le buggy originel. Le succès est immédiatement au rendez-vous, mais il faut attendre 1968 pour que les premiers buggys soient importés en Europe. Le Wallon Edmond Pery, l'homme à l'origine de la marque Apal (application polyester armé Liège) à Blégny-Trembleur, est l'un des premiers à comprendre le potentiel des buggys. Il veut être le premier à présenter un buggy original à la direction de Volkswagen afin d'obtenir la garantie du fabricant pour les pièces mécaniques. En collaboration avec la société française Multimaco, un premier buggy Apal est présenté au Salon de Paris en 1969. 160 commandes sont prises en 10 jours. D'autres constructeurs belges ne tarderont pas à s'engouffrer dans la brèche: c'est la cas du Garage de la Cloche, concessionnaire VW à Jemeppe-Seraing et de ses buggys Ritter, de la société Vanclee à Roulers (Roeselare) mais aussi de Méan, dans la commune condruzienne du même nom, et de VF en région namuroise. A l'étranger aussi, divers constructeurs tirent leur épingle du jeu, comme Pachiaudi, Baboulin ou Sovra en France, mais c'est probablement Apal qui reste le plus important avec non seulement des buggys classiques, mais aussi des modèles sportifs comme le Jet ou la Corsa, ou des véhicules de loisirs comme le Auki. On estime qu'Apal a construit environ 5.500 buggies. Si ce n'est pas un record pour une entreprise européenne, on n'en est pas très loin.(Belga)