Aux mains du pilote néo-zélandais Rhys Millen, le massif Bentley Bentayga a fait montre de son potentiel sur le tracé de la course de côte de Pikes Peak, dans l'état du Colorado. Les 12,42 miles et 156 virages du parcours ont été avalés par le SUV britannique - qui doit beaucoup à son cousin Audi Q7 - en seulement 10'49" et 9 dixièmes, ce qui représente une moyenne de 66,5 mph.

Le Bentayga utilisé était animé par le moteur W12 de 600 ch et 900 Nm de couple. Il disposait de la suspension pneumatique adaptative et des barres antiroulis actives fonctionnant sous une tension de 48 Volt, ainsi que de freins carbone céramique.

Les seules modifications apportées par rapport au véhicule de série étaient imposées par les règlements sportifs: sièges baquets, banquette arrière supprimée, arceau-cage, extincteur... Le véhicule disposait en outre d'un échappement sport Akrapovic.

Pour célébrer cet événement, l'usine de Crewe annonce une série limitée de 10 exemplaires, disponible à partir du mois d'août.(Belga)

Aux mains du pilote néo-zélandais Rhys Millen, le massif Bentley Bentayga a fait montre de son potentiel sur le tracé de la course de côte de Pikes Peak, dans l'état du Colorado. Les 12,42 miles et 156 virages du parcours ont été avalés par le SUV britannique - qui doit beaucoup à son cousin Audi Q7 - en seulement 10'49" et 9 dixièmes, ce qui représente une moyenne de 66,5 mph. Le Bentayga utilisé était animé par le moteur W12 de 600 ch et 900 Nm de couple. Il disposait de la suspension pneumatique adaptative et des barres antiroulis actives fonctionnant sous une tension de 48 Volt, ainsi que de freins carbone céramique. Les seules modifications apportées par rapport au véhicule de série étaient imposées par les règlements sportifs: sièges baquets, banquette arrière supprimée, arceau-cage, extincteur... Le véhicule disposait en outre d'un échappement sport Akrapovic. Pour célébrer cet événement, l'usine de Crewe annonce une série limitée de 10 exemplaires, disponible à partir du mois d'août.(Belga)