L'organisateur, la FEBIAC, déclarait que ce chiffre record est un rappel clair: le belge reste très attaché à sa mobilité individuelle. En dépit d'une période pas franchement positive pour le secteur (surtout en Belgique), les Belges restent très nombreux à faire le déplacement au Salon, parce qu'ils s'intéressent aux changements à venir.

Avec 15 premières mondiales et européennes et plus de 110 nouveautés pour le marché belge, l'édition 2019 du Brussels Motor Show était aussi une bonne occasion, pour les amateurs d'automobiles, d'avoir un aperçu très fourni des nouveautés à venir. Pendant quatre jours, un palais était consacré aux solutions de mobilité alternatives (micro-mobilité, low-mobilité et applications intelligentes pour la mobilité urbaine), qui deviennent de plus en plus populaires.

Fort logiquement, de nombreux visiteurs ont profité de cette édition 2019 pour aller se renseigner sur les solutions de voitures hybrides et électriques, mais aussi celles fonctionnant au gaz. Les exposants de motos et scooters ont aussi remarqué plus de passage que de coutume dans leurs allées, le Belge envisageant de plus en plus le deux roues comme solution complémentaire à sa voiture. (Belga)

L'organisateur, la FEBIAC, déclarait que ce chiffre record est un rappel clair: le belge reste très attaché à sa mobilité individuelle. En dépit d'une période pas franchement positive pour le secteur (surtout en Belgique), les Belges restent très nombreux à faire le déplacement au Salon, parce qu'ils s'intéressent aux changements à venir. Avec 15 premières mondiales et européennes et plus de 110 nouveautés pour le marché belge, l'édition 2019 du Brussels Motor Show était aussi une bonne occasion, pour les amateurs d'automobiles, d'avoir un aperçu très fourni des nouveautés à venir. Pendant quatre jours, un palais était consacré aux solutions de mobilité alternatives (micro-mobilité, low-mobilité et applications intelligentes pour la mobilité urbaine), qui deviennent de plus en plus populaires. Fort logiquement, de nombreux visiteurs ont profité de cette édition 2019 pour aller se renseigner sur les solutions de voitures hybrides et électriques, mais aussi celles fonctionnant au gaz. Les exposants de motos et scooters ont aussi remarqué plus de passage que de coutume dans leurs allées, le Belge envisageant de plus en plus le deux roues comme solution complémentaire à sa voiture. (Belga)