On doit l'Urraco à Paolo Stanzani, directeur technique de Lamborghini à l'époque. Les lignes expressives sont l'oeuvre du célèbre designer Marcello Gandini, qui à cette époque était le concepteur principal de la Carrozzeria Bertone.

L'Urraco est un coupé 2 + 2, avec moteur central arrière V8 reposant sur une suspension indépendante, avec système de suspension de type MacPherson à l'avant et à l'arrière, une première sur une voiture de série.

Son V8 2,5 l de 220 ch qui la propulsait à 245 km/h présentait aussi et surtout la double nouveauté d'un moteur 8 cylindres et d'une distribution avec un seul arbre à cames en tête par banc de cylindres, une distinction technique associée à une autre innovation pour Lamborghini : son alimentation à quatre carburateurs double corps Weber. Long de seulement 4,25 mètres, le bolide se distingue par un habitacle progressiste, en raison de son agencement et, notamment, de son volant décalé.

La version 2.5 litres a été produite de 1970 à 1976. La firme italienne a aussi produit une version 2 litres et 182 ch de 1975 à 1977 et une P300 à moteur 3 litres assemblée de 1975 à 1979.

Au total, la production est de moins de 800 unités, ce qui en fait un véhicule très rare et recherché par les collectionneurs pointus. (Belga)

On doit l'Urraco à Paolo Stanzani, directeur technique de Lamborghini à l'époque. Les lignes expressives sont l'oeuvre du célèbre designer Marcello Gandini, qui à cette époque était le concepteur principal de la Carrozzeria Bertone. L'Urraco est un coupé 2 + 2, avec moteur central arrière V8 reposant sur une suspension indépendante, avec système de suspension de type MacPherson à l'avant et à l'arrière, une première sur une voiture de série. Son V8 2,5 l de 220 ch qui la propulsait à 245 km/h présentait aussi et surtout la double nouveauté d'un moteur 8 cylindres et d'une distribution avec un seul arbre à cames en tête par banc de cylindres, une distinction technique associée à une autre innovation pour Lamborghini : son alimentation à quatre carburateurs double corps Weber. Long de seulement 4,25 mètres, le bolide se distingue par un habitacle progressiste, en raison de son agencement et, notamment, de son volant décalé. La version 2.5 litres a été produite de 1970 à 1976. La firme italienne a aussi produit une version 2 litres et 182 ch de 1975 à 1977 et une P300 à moteur 3 litres assemblée de 1975 à 1979.Au total, la production est de moins de 800 unités, ce qui en fait un véhicule très rare et recherché par les collectionneurs pointus. (Belga)