Pour la marque allemande, l'événement est presque semblable à la naissance de la Golf ou de la Coccinelle, tant on voit cette ID 3 comme la démocratisation officielle de la voiture électrique, et donc son accès au plus grand nombre. Information à relativiser, bien sûr, car on parle tout de même de 30.000 euros en prix de base en Belgique. Cela dit, le monde des voitures de société pourrait vite bondir sur cette nouvelles VW, idéale pour réduire l'empreinte écologique des flottes d'entreprise.

La version d'entrée de gamme possède des batteries d'une capacité totale de 45 kWh, ce qui lui permettrait de parcourir 330 km (normes WLTP) avant de devoir recharger. Son moteur développe 150 ch, largement suffisants et même promis pour fournir de belles accélérations, mais une vitesse de pointe volontairement limitée à 160 km/h.

Pas plus longue qu'une Golf, l'ID 3 offre par contre un empattement de Passat, ce qui promet un espace important aux occupants, surtout à l'arrière. Un essieu multibras arrière garantit quand à lui confort et tenue de route. Malgré tout l'espace dévolu aux passagers, il reste un coffre de 380 litres.

D'autres versions de 58 et 77 kWh complèteront la gamme, la seconde promettant jusqu'à 550 km d'autonomie (WLTP) ! Côté look, l'ID 3 dégage beaucoup de modernité, mais finalement, la voiture est tout à fait "rassurante", même dans l'habitacle, et pas très différente d'une Golf, en tout cas dans son agencement. Ce qui devrait aussi rassurer les sceptiques. (Belga)