Peugeot a pris un angle différent en imaginant sa berline, avec l'objectif de reconquérir un public : celui du style. La nouvelle 508, c'est donc une allure tout sauf "sage", une berline aux airs de coupé quatre portes, impression renforcée par ses portes sans encadrements.

Elle est aussi plus large, basse et courte que la génération sortante, ce qui lui confère plus de présence athlétique. L'habitacle fait un bond en avant en qualité perçue (c'est en tout cas ce que promet Peugeot) et l'on remarque le traitement de la planche de bord tout en horizontalité et modernité. On retrouve en fait des repères déjà expérimentés à bord d'autres récentes Peugeot, dont le fameux i-Cockpit.

Le coffre reste plus que décent avec 487 litres. La voiture repose sur la nouvelle plateforme EMP2, ce qui lui permet d'être plus légère de 70 kg par rapport à la devancière.

Sous son capot, un 1.6 à essence de 180 ou 225 ch, tandis que les amateurs de Diesel y trouveront le 1.5 à 4 cylindres de 130 ch, ou alors un deux litres de 160 ou 180 ch.

Concernant le tarif, le modèle de base (1.5 diesel 130 ch) vaut 31.050 euros. La moins chère des 508 à essence (1.6 180 ch) coûte quant à elle 35.050 euros, des tarifs nettement plus élevés que ce que proposait la précédente 508.

Pour Peugeot, ce n'est que de la logique d'équipement et de qualité car cette 508 a haussé le niveau à tous points de vue.

(Belga)

Peugeot a pris un angle différent en imaginant sa berline, avec l'objectif de reconquérir un public : celui du style. La nouvelle 508, c'est donc une allure tout sauf "sage", une berline aux airs de coupé quatre portes, impression renforcée par ses portes sans encadrements. Elle est aussi plus large, basse et courte que la génération sortante, ce qui lui confère plus de présence athlétique. L'habitacle fait un bond en avant en qualité perçue (c'est en tout cas ce que promet Peugeot) et l'on remarque le traitement de la planche de bord tout en horizontalité et modernité. On retrouve en fait des repères déjà expérimentés à bord d'autres récentes Peugeot, dont le fameux i-Cockpit.Le coffre reste plus que décent avec 487 litres. La voiture repose sur la nouvelle plateforme EMP2, ce qui lui permet d'être plus légère de 70 kg par rapport à la devancière. Sous son capot, un 1.6 à essence de 180 ou 225 ch, tandis que les amateurs de Diesel y trouveront le 1.5 à 4 cylindres de 130 ch, ou alors un deux litres de 160 ou 180 ch. Concernant le tarif, le modèle de base (1.5 diesel 130 ch) vaut 31.050 euros. La moins chère des 508 à essence (1.6 180 ch) coûte quant à elle 35.050 euros, des tarifs nettement plus élevés que ce que proposait la précédente 508. Pour Peugeot, ce n'est que de la logique d'équipement et de qualité car cette 508 a haussé le niveau à tous points de vue.(Belga)