Utilisant deux moteurs distincts - un pour l'essieu avant, l'autre pour l'essieu arrière -, le système de propulsion génèrerait une puissance totale de près de 310 ch et un couple maximal de 680 Nm, ce qui promet une Leaf particulièrement performante.

En distillant au mieux cette cavalerie aux 4 roues, la motricité autoriserait des départs très dynamiques. Au-delà de cet aspect "fun & sensations", la Leaf AWD deviendrait aussi plus sûre sur tous les revêtements et sous toutes les conditions météorologiques, ce qui séduira les habitants des régions montagneuses et/ou les habitants du nord de l'Europe soumis à des épisodes neigeux soutenus.

Il s'agit également d'une transmission mieux adaptée à un attelage (remorque/caravane) ou à des taches utilitaires impliquant des charges lourdes (le fourgon e-NV200 pourrait reprendre cette motorisation à son compte). La voiture reste pour l'instant au stade de prototype, mais il va sans dire que son passage au stade de la commercialisation pourrait intervenir dans un avenir proche.

Reste à voir comment Nissan positionnerait cette Nissan "bimoteur" sur le marché: en version sportive, une sorte de "e-Nismo" ; ou plutôt une version allroad plus typée SUV et loisirs. Voire les deux ? Le service marketing décidera... (Belga)