La V7 III Limited - baptisée ainsi en référence à son tirage limité à seulement 500 exemplaires - associe un look chromé classique et élégant à des matériaux high-tech avancés tels que le carbone et l'aluminium. Elle se distingue notamment par son réservoir chromé cerclé d'une lanière de cuir noir vintage dont les flancs arborent un aigle gracieusement poli.

Les détails chromés contrastent joliment avec de robustes éléments noirs - dont des jantes à bâtons en alliage léger et une selle surpiquée "à l'ancienne" - ainsi qu'avec le carbone habillant les garde-boues et les caches latéraux. Le bouchon du réservoir verrouillable et le pontet du guidon, qui porte le numéro de série de la moto gravé au laser, se parent d'un alliage alu spécifique.

Son prix de 10.250 euros fait de cette Limited la plus chère de toutes les V7 actuelles. A ce tarif, on se dit toutefois que le constructeur de Mandello del Lario aurait pu offrir à la belle l'instrumentation à deux cadrans des Special et Milano. Pas de compte-tours à ce niveau de prix, ça confine à la mesquinerie, même s'il est vrai que la V7 est une moto qui s'utilise surtout à bas et moyen régime, là où l'on profite le mieux du caractère et de la musique du bicylindre transversal de 52 ch. La nouvelle V7 Limited peut être commandée dès à présent chez les concessionnaires Moto Guzzi.(Belga)

La V7 III Limited - baptisée ainsi en référence à son tirage limité à seulement 500 exemplaires - associe un look chromé classique et élégant à des matériaux high-tech avancés tels que le carbone et l'aluminium. Elle se distingue notamment par son réservoir chromé cerclé d'une lanière de cuir noir vintage dont les flancs arborent un aigle gracieusement poli. Les détails chromés contrastent joliment avec de robustes éléments noirs - dont des jantes à bâtons en alliage léger et une selle surpiquée "à l'ancienne" - ainsi qu'avec le carbone habillant les garde-boues et les caches latéraux. Le bouchon du réservoir verrouillable et le pontet du guidon, qui porte le numéro de série de la moto gravé au laser, se parent d'un alliage alu spécifique. Son prix de 10.250 euros fait de cette Limited la plus chère de toutes les V7 actuelles. A ce tarif, on se dit toutefois que le constructeur de Mandello del Lario aurait pu offrir à la belle l'instrumentation à deux cadrans des Special et Milano. Pas de compte-tours à ce niveau de prix, ça confine à la mesquinerie, même s'il est vrai que la V7 est une moto qui s'utilise surtout à bas et moyen régime, là où l'on profite le mieux du caractère et de la musique du bicylindre transversal de 52 ch. La nouvelle V7 Limited peut être commandée dès à présent chez les concessionnaires Moto Guzzi.(Belga)