Certes, son nom de famille est italien, du fait de ses ancêtres. Une branche de sa famille habite toujours à Milan et a d'ailleurs donné son nom à une enseigne de la mode, la très exclusive maison Missoni, renommée à l'échelle mondiale pour son design coloré et sa touche ethnique. L'autre branche de la famille de Max Missoni a déménagé en Styrie, la région la plus méridionale de l'Autriche, pour travailler dans l'industrie ferroviaire, alors en plein essor.
...

Certes, son nom de famille est italien, du fait de ses ancêtres. Une branche de sa famille habite toujours à Milan et a d'ailleurs donné son nom à une enseigne de la mode, la très exclusive maison Missoni, renommée à l'échelle mondiale pour son design coloré et sa touche ethnique. L'autre branche de la famille de Max Missoni a déménagé en Styrie, la région la plus méridionale de l'Autriche, pour travailler dans l'industrie ferroviaire, alors en plein essor. Max Missoni est très attaché à sa ville natale, Graz, et ses alentours. Pourtant, il passe l'essentiel de son temps à Göteborg, en Suède. C'est là que sont situés les sièges de Volvo Cars et de Polestar, deux filiales du groupe automobile chinois Geely. Max Missoni est l'un des designers automobiles les plus influents de sa génération. Après des études au Royal College of Art de Londres, il a rejoint le groupe Volkswagen, travaillant pour VW et Audi. C'est là qu'il a fait la connaissance de Thomas Ingenlath. En 2012, tous deux ont rejoint Volvo Cars. Thomas Ingenlath a été nommé Senior Vice President Design, Max Missoni devenant son bras droit. Ensemble, ils ont donné forme au design innovant de Volvo. La rupture avec le passé ne pouvait être plus nette. Au fur et à mesure, Thomas Ingenlath étant pris par ses missions de management, Max Missoni a pu apposer son empreinte sur le nouveau style de Volvo, remportant les prix de design internationaux les uns après les autres et séduisant aussi les clients des marques allemandes premium. Depuis, Volvo vit sur un nuage, avec un chiffre d'affaires et des bénéfices qui ne cessent de croître. La façon dont Max Missoni est arrivé chez Polestar a tout d'un conte de fées contemporain. L'un des nombreux exercices de style de son équipe de design chez Volvo a donné naissance à la Polestar 1, un coupé hybride rechargeable d'une puissance de 600 ch. Une voiture fantastique mais pas compatible avec la gamme Volvo. Personne ne souhaitant enterrer la Polestar 1, Thomas Ingenlath a retroussé ses manches et proposé à la direction de Geely de créer une nouvelle marque autour de ce modèle. À la surprise générale, le projet a reçu le feu vert de la Chine, Ingenlath étant nommé CEO et Missoni Design Director. " Lancer une nouvelle marque est un sacré honneur et je suis heureux d'avoir été l'un des initiateurs de ce projet en tant que Design Director. Nous avons heureusement pu compter sur le savoir-faire, la technologie et le soutien logistique de Volvo Cars. Nous n'avons donc pas dû démarrer de zéro. Volvo a une énorme expérience dans la production de voitures fiables et robustes. Polestar est différent de Volvo dans le sens où la marque se concentre sur les hautes performances électriques, la durabilité et un design épuré. Il s'agit d'un choix délibéré afin de pouvoir, en tant que nouveau venu, nous distinguer des autres marques premium. Dans le même temps, nous voulons un produit de notre époque et désirons anticiper face à une société qui évolue à une vitesse folle. Dans ce contexte, il était indispensable que la Polestar 2 soit électrique. Le modèle qui succède à la Polestar 1 est une grande et robuste familiale visant un public plus vaste. En utilisant des matériaux recyclés, nous faisons le lien entre durabilité, premium et luxe. Le design minimaliste, axé sur la technologie, nous offre la possibilité de développer une identité de marque propre qui se différencie de la perception commune du premium. " Dans la Polestar 2, on découvre un tout nouvel univers automobile, comprenant ce que Missoni entend par design épuré. " Je me concentre sur la sobriété et la fonctionnalité. Tout ce qui n'est pas indispensable est laissé de côté. Mais tout ce qui est nécessaire est là, présent au moment où le conducteur en a besoin. Notre système d'infodivertissement tourne sous Android. Il a été développé en collaboration avec Google et se montre extrêmement intuitif. Le retour d'information de nos clients est très positif. " Au volant de la Polestar 2, l'expérience s'avère également positive avec une ergonomie parfaite, des sièges confortables et un grand écran sous forme de tablette sur l'imposante console centrale qui s'avère facile à utiliser. L'intérieur fait appel à des matériaux durables et agréables au toucher. La Polestar 2 est équipée de deux moteurs électriques délivrant au total une puissance de 408 ch, le gage d'une conduite sportive. D'une capacité de 78 kWh, la batterie est logée sous le plancher, ce qui permet de disposer d'une habitabilité et d'un coffre très généreux. La recharge peut se faire à domicile, sur le lieu de travail ou sur une borne publique, et jusqu'à 150 kW avec un chargeur rapide. Max Missoni et son équipe ne restent pas inactifs. La Polestar 3 sera certainement encore lancée cette année. En attendant, le concept-car Precept lève un coin du voile sur le futur. " Le Precept préfigure à la fois notre nouveau langage stylistique et la Polestar 3, qui sera un SUV électrique. Le concept repose sur trois piliers: 'purity', 'performance' et 'progressive'. Le terme 'purity' fait référence au langage stylistique. La notion de 'performance' se suffit à elle-même. Et 'progressive' désigne la technologie innovante, que ce soit au niveau de l'habillage ou de l'équipement, avec une technique que nous ne camouflons pas mais mettons en exergue, parce que nous voulons offrir une expérience totale. " " Ce même principe, nous l'étrennons aussi dans le domaine de la sécurité. Au lieu d'intégrer des radars et des capteurs à l'avant, nous avons placé le radar sur le toit de la voiture puisque c'est à cet emplacement qu'il est le plus efficace. Ainsi surélevé, il bénéficie de la meilleure vision périphérique possible. Avec les autres marques, cela ne passerait jamais. Chez Polestar, c'est possible parce que nous sommes justement différents des autres. "