De série, la modularité est basique, mais une banquette coulissante est disponible en option. A noter que contrairement à une BMW Série 2, cette Mercedes n'existe pas en version allongée et ne peut donc embarquer que cinq passagers et pas sept. Reste que l'habitacle est vaste et pratique.
...

De série, la modularité est basique, mais une banquette coulissante est disponible en option. A noter que contrairement à une BMW Série 2, cette Mercedes n'existe pas en version allongée et ne peut donc embarquer que cinq passagers et pas sept. Reste que l'habitacle est vaste et pratique. A l'avant, la planche de bord moderne se garnit de deux grands écrans et le modèle embarque aussi une commande vocale sophistiquée, permettant d'accéder facilement à la plupart des fonctions. Sur la route, on ne s'ennuie jamais au volant de ce monospace, qui est agile et contient bien ses mouvements de caisse. Par contre, la suspension est assez ferme, le véhicule n'a en effet pas le toucher de route " soyeux " de ses grandes soeurs. Sous le capot, on a le choix en essence entre le petit 1.3 turbo développé avec Renault (136 ou 163 ch) ou un 2.0 turbo maison (190 ou 224 ch). Mais la boîte robotisée à sept rapports est assez lente et brutale. En diesel, on trouve le bloc 1.5 litre Renault de 116 ch ou un 2 litres maison, fort de 150 ou 190 ch et proposé avec une agréable boîte robotisée à huit vitesses. A noter aussi qu'une version hybride rechargeable arrive : elle nous promet une autonomie officielle d'environ 70 kilomètres en mode électrique. Au bout du compte, cette nouvelle Classe B est un monospace moderne et chic, qui saura séduire les jeunes familles par son ambiance intérieure et ses nombreux équipements dernier cri, bien que ceux-ci imposent de faire un détour par la longue et coûteuse liste d'options...Par Olivier Maloteaux.