Et la plastique stylée ne sacrifie pas les aspects pratiques : à l'arrière, l'espace aux jambes est correct et les adultes ne se tonsurent pas le crâne contre le toit. Côté coffre, la poupe effilée rogne de l'espace par rapport au break Ceed mais le volume de chargement reste décent (594 litres banquette en place) et même meilleur que celui des breaks Opel Astra (540 l), Renault Mégane (521 l), Seat Leon (587 l) ou... de la Mercedes CLA Shooting Brake a...

Et la plastique stylée ne sacrifie pas les aspects pratiques : à l'arrière, l'espace aux jambes est correct et les adultes ne se tonsurent pas le crâne contre le toit. Côté coffre, la poupe effilée rogne de l'espace par rapport au break Ceed mais le volume de chargement reste décent (594 litres banquette en place) et même meilleur que celui des breaks Opel Astra (540 l), Renault Mégane (521 l), Seat Leon (587 l) ou... de la Mercedes CLA Shooting Brake actuelle (495 l), la rivale la plus proche dans l'esprit, mais qui sera bientôt remplacée. A l'avant, le mobilier est calqué sur celui des autres Ceed : une planche de bord sans fantaisie mais robuste. Ici, pas de compteur numérique, comme chez Audi et Mercedes, mais de simples cadrans à aiguilles. Toutes les options de connectivité sont cependant disponibles : AppleCar Play et AndroidAuto, chargeur pour smartphone à induction, etc. Disponible uniquement en exécutions GT Line (1.0 turbo de 120 ch, 1.4 turbo de 140 ch et 1.6 diesel de 136 ch) ou GT (1.6 turbo à essence de 204 ch), la Proceed est richement équipée et profite de réglages de châssis dynamisés. On prend du plaisir à son volant : la direction se montre précise et les mouvements de caisse sont bien maîtrisés. La tenue de route de ce break coréen n'a plus rien à envier à celle des références européennes... Et si ce modèle n'est pas bradé (de 28.890 euros pour la 1.0 T-GDi à 37.000 euros pour la 1.6 T-GDi GT automatique), le prix nous semble honnête au regard de l'équipement et des prestations. Le tout auréolé, comme d'habitude chez Kia, d'une garantie de sept ans ou 150.000 km. Cette ProCeed, qui flatte l'oeil mais aussi les sens, est donc une belle surprise, possédant tous les atouts permettant à Kia de chasser une nouvelle clientèle, plus huppée. Par Olivier Maloteaux.