Sous sa tôle, le modèle cache un châssis modernisé et il est désormais proposé également en version allongée (4,75 m de long, contre 4,40 pour la " courte ").
...

Sous sa tôle, le modèle cache un châssis modernisé et il est désormais proposé également en version allongée (4,75 m de long, contre 4,40 pour la " courte ").Mais la beauté du Berlingo est surtout intérieure : hyper pratique, l'engin se dote d'un coffre géant et de portes arrière coulissantes. L'habitacle fourmille de rangements et peut se couvrir d'un toit panoramique, malheureusement non ouvrant. A l'arrière, Citroën propose toujours trois sièges séparés, façon monospace. Ceux-ci se replient désormais dans le plancher pour former une surface de chargement plane. Une version à sept places reste proposée, tant en version courte que longue. A l'avant, la planche de bord est moderne et se garnit d'une tablette centrale tactile de huit pouces, à la connectivité soignée. Sous le capot, on trouve le tricylindre 1.2 turbo à essence de 110 ch et le diesel 1.5 HDi de 75, 100 ou 130 ch. Le petit moteur à essence est doux et souple, mais les blocs diesel sont plus " coupleux " et donc mieux adaptés à ce cargo, surtout lorsqu'il est chargé. Cette Citroën et ses clones techniques (Peugeot Rifter et Opel Combo) donnent en tout cas un coup de vieux à leurs concurrents directs, les Renault Kangoo et VW Caddy, qui devraient être renouvelés respectivement en 2019 et 2020. Très agréable à vivre, le Berlingo est une voiture rationnelle mais jamais ennuyeuse, taillée pour ceux qui ont une vie riche en activités mais ne veulent pas trop dépenser.