Au lancement de la nouvelle Astra, Opel avait surpris le monde automobile en proposant sur les Astra berline et break une transmission à variation continue moderne. Celle-ci permet de délivrer la puissance du moteur 1.4 turbo tout en souplesse et se montre économique. L'ensemble est raffiné, sobre et nerveux. Grâce à sa nouvelle génération de moteurs et de transmissions, l'Opel Astra affiche une faiblesse d'émissions qui la pose au sommet de la catégorie compacte.

Cette nouvelle Astra est la plus sobre jamais produite, avec des émissions de CO2 jusqu'à 21% inférieures à celles du modèle précédent. Cinq des sept options de motorisations (version 5 portes) proposées permettent même de passer sous la barre symbolique des 100 grammes de CO2 par kilomètre parcouru (NEDC). Peter Naumann, Global Program Manager et par intérim Chief Engineer Automatic Transmissions à Rüsselsheim, explique le fonctionnement des transmissions à variation continue : "Le principe de fonctionnement est ingénieux et simple. Contrairement à une transmission automatique traditionnelle à convertisseur de couple qui comporte des planétaires, des embrayages et des rapports fixes, une transmission à variation continue se compose de deux poulies reliées par une courroie à chaîne sous tension. Entre les flasques des poulies, il y a un arbre conique sur lequel repose la courroie à chaîne. En faisant varier en continu l'espace entre les poulies, on obtient un rapport de transmission variable, car le changement de la surface de contact modifie le diamètre. C'est comme si on pouvait faire passer la puissance entre de petits et grands engrenages, et vice versa. On conserve un planétaire sur l'arbre d'entrée, car on doit pouvoir sélectionner la marche avant ou la marche arrière." En raison de la disponibilité quasi infinie de rapports de transmission, les groupes motopropulseurs avec une transmission à variation continue fonctionnent au point le plus efficace à tous les régimes du moteur.

Et Naumann d'ajouter: "Les voitures de faible poids et les groupes motopropulseurs produisant un couple maximal de 230 à 300 Nm sont les mieux adaptés aux transmissions à variation continue. Avec un couple de 236 Nm et un poids à vide d'environ 1.300 kilos, la nouvelle Astra 1.4 turbo est donc idéale."(Belga)

Au lancement de la nouvelle Astra, Opel avait surpris le monde automobile en proposant sur les Astra berline et break une transmission à variation continue moderne. Celle-ci permet de délivrer la puissance du moteur 1.4 turbo tout en souplesse et se montre économique. L'ensemble est raffiné, sobre et nerveux. Grâce à sa nouvelle génération de moteurs et de transmissions, l'Opel Astra affiche une faiblesse d'émissions qui la pose au sommet de la catégorie compacte. Cette nouvelle Astra est la plus sobre jamais produite, avec des émissions de CO2 jusqu'à 21% inférieures à celles du modèle précédent. Cinq des sept options de motorisations (version 5 portes) proposées permettent même de passer sous la barre symbolique des 100 grammes de CO2 par kilomètre parcouru (NEDC). Peter Naumann, Global Program Manager et par intérim Chief Engineer Automatic Transmissions à Rüsselsheim, explique le fonctionnement des transmissions à variation continue : "Le principe de fonctionnement est ingénieux et simple. Contrairement à une transmission automatique traditionnelle à convertisseur de couple qui comporte des planétaires, des embrayages et des rapports fixes, une transmission à variation continue se compose de deux poulies reliées par une courroie à chaîne sous tension. Entre les flasques des poulies, il y a un arbre conique sur lequel repose la courroie à chaîne. En faisant varier en continu l'espace entre les poulies, on obtient un rapport de transmission variable, car le changement de la surface de contact modifie le diamètre. C'est comme si on pouvait faire passer la puissance entre de petits et grands engrenages, et vice versa. On conserve un planétaire sur l'arbre d'entrée, car on doit pouvoir sélectionner la marche avant ou la marche arrière." En raison de la disponibilité quasi infinie de rapports de transmission, les groupes motopropulseurs avec une transmission à variation continue fonctionnent au point le plus efficace à tous les régimes du moteur. Et Naumann d'ajouter: "Les voitures de faible poids et les groupes motopropulseurs produisant un couple maximal de 230 à 300 Nm sont les mieux adaptés aux transmissions à variation continue. Avec un couple de 236 Nm et un poids à vide d'environ 1.300 kilos, la nouvelle Astra 1.4 turbo est donc idéale."(Belga)