L' I-Pace est le premier modèle entièrement électrique de Jaguar. Grâce notamment à sa batterie de 90 kWh, l'I-Pace offre une autonomie de 470 km (WLTP). La nouvelle mise à jour du logiciel n'augmente pas l'autonomie définie en cycle WLTP, mais améliore l'autonomie concrète.

Les propriétaires de l'I-PACE peuvent utiliser la batterie jusqu'à 8 % de plus, ce qui entraîne dans la pratique une autonomie de 8 % supérieure. L'expérience tirée de l'eTrophy a aussi permis d'optimiser la transmission, la gestion de la température (grâce aux adaptations apportées à la gestion de la température, les lamelles actives dans la calandre se ferment plus souvent pour optimiser l'aérodynamique) et la capacité de la batterie (après une mise à jour, la batterie fonctionne sur une tension d'alimentation inférieure sans influencer les performances et la fiabilité).

Jaguar annonce aussi une amélioration de l'efficience du système de récupération d'énergie au freinage, ainsi qu'un nouveau mode de calcul de l'autonomie: des algorithmes adaptés permettent de calculer plus précisément l'autonomie réelle, le style de conduite du conducteur jouant un rôle plus important.(Belga)

L' I-Pace est le premier modèle entièrement électrique de Jaguar. Grâce notamment à sa batterie de 90 kWh, l'I-Pace offre une autonomie de 470 km (WLTP). La nouvelle mise à jour du logiciel n'augmente pas l'autonomie définie en cycle WLTP, mais améliore l'autonomie concrète.Les propriétaires de l'I-PACE peuvent utiliser la batterie jusqu'à 8 % de plus, ce qui entraîne dans la pratique une autonomie de 8 % supérieure. L'expérience tirée de l'eTrophy a aussi permis d'optimiser la transmission, la gestion de la température (grâce aux adaptations apportées à la gestion de la température, les lamelles actives dans la calandre se ferment plus souvent pour optimiser l'aérodynamique) et la capacité de la batterie (après une mise à jour, la batterie fonctionne sur une tension d'alimentation inférieure sans influencer les performances et la fiabilité). Jaguar annonce aussi une amélioration de l'efficience du système de récupération d'énergie au freinage, ainsi qu'un nouveau mode de calcul de l'autonomie: des algorithmes adaptés permettent de calculer plus précisément l'autonomie réelle, le style de conduite du conducteur jouant un rôle plus important.(Belga)