Avec 44532 voitures particulières neuves immatriculées en Belgique, le mois de juillet 2020 montre une baisse de 1,3 % par rapport au même mois de 2019. Volkswagen a été la marque la plus vendue, suivie par Renault et BMW. "Le début du second semestre peut donc être qualifié d'encourageant pour le secteur automobile belge, qui a pu reprendre pied en juillet sur un marché essentiellement tiré par les clients privés", déclare la Febiac. Mais il reste du pain sur la planche, car au cumul des sept premiers mois de l'année, le marché des voitures neuves en Belgique diminue de 26,6 %, avec 261137 immatriculations, contre 355598 l'année dernière à la même période.

En revanche, les deux-roues motorisés ont de nouveau enregistré de meilleurs résultats mensuels, avec une croissance de 38,5% en juillet. Les importateurs belges de motos et de scooters peuvent ainsi limiter les effets négatifs du confinement et de l'interruption de leurs activités commerciales à une baisse cumulée de 4,5% par rapport à 2019. En outre, les immatriculations de véhicules utilitaires légers en juillet affichent une légère baisse de 0,6 %.

Les résultats cumulés de ce segment montrent cependant une diminution de 18,9 %. Le mois de juillet a été également positif aux véhicules lourds de moins de 16 tonnes, avec une augmentation de 23,7 %, ce qui a porté le retard global à 28,7 %. En ce qui concerne les poids lourds de plus de 16 tonnes, qui représentent un volume beaucoup plus important, les immatriculations ont par contre diminué de 10 % en juillet, ce qui donne une baisse de -46,7 % au cumul. (Belga)

Avec 44532 voitures particulières neuves immatriculées en Belgique, le mois de juillet 2020 montre une baisse de 1,3 % par rapport au même mois de 2019. Volkswagen a été la marque la plus vendue, suivie par Renault et BMW. "Le début du second semestre peut donc être qualifié d'encourageant pour le secteur automobile belge, qui a pu reprendre pied en juillet sur un marché essentiellement tiré par les clients privés", déclare la Febiac. Mais il reste du pain sur la planche, car au cumul des sept premiers mois de l'année, le marché des voitures neuves en Belgique diminue de 26,6 %, avec 261137 immatriculations, contre 355598 l'année dernière à la même période. En revanche, les deux-roues motorisés ont de nouveau enregistré de meilleurs résultats mensuels, avec une croissance de 38,5% en juillet. Les importateurs belges de motos et de scooters peuvent ainsi limiter les effets négatifs du confinement et de l'interruption de leurs activités commerciales à une baisse cumulée de 4,5% par rapport à 2019. En outre, les immatriculations de véhicules utilitaires légers en juillet affichent une légère baisse de 0,6 %. Les résultats cumulés de ce segment montrent cependant une diminution de 18,9 %. Le mois de juillet a été également positif aux véhicules lourds de moins de 16 tonnes, avec une augmentation de 23,7 %, ce qui a porté le retard global à 28,7 %. En ce qui concerne les poids lourds de plus de 16 tonnes, qui représentent un volume beaucoup plus important, les immatriculations ont par contre diminué de 10 % en juillet, ce qui donne une baisse de -46,7 % au cumul. (Belga)