Et le groupe en question compte des pointures du marché : BMW, Daimler, Ford Motor Company mais aussi le Groupe Volkswagen, dont Audi et Porsche. Le but est de permettre aux acheteurs de voitures électriques d'entrevoir les moyens et longs déplacements non plus comme une mission impossible mais bien une (quasi) banalité.

Grâce à leur réseau de bornes de 350 kW, le temps de recharge est drastiquement réduit et donc possible lors d'une courte pause là où seront installées les bornes. Le projet baptisé Ionity démarre sans attendre puisque vingt stations seront ouvertes au public dès cette année. Elles se situeront tous les 120 km sur les principaux axes de circulation en Allemagne, en Norvège et en Autriche grâce à un partenariat avec Tank & Rast, Circle K et OMV.

Le réseau sera étendu à plus de 100 stations dans le courant de l'année 2018. Celles-ci permettront à différents clients ne conduisant pas un véhicule de la même marque de recharger en même temps leur voiture. Pour 2020, le réseau sera passé à 400 bornes pour couvrir toute l'Europe. Cette intégration potentielle doit prendre en considération les technologies de rechargement existantes pour choisir les meilleurs endroits.

Ionity négocie ainsi avec les initiatives de l'infrastructure existante, dont celles soutenues par les entreprises participantes et par les institutions politiques. Cette approche "sans marque" et cette répartition à l'échelle européenne a pour but de rendre les véhicules électriques plus attrayants.(Belga)

Et le groupe en question compte des pointures du marché : BMW, Daimler, Ford Motor Company mais aussi le Groupe Volkswagen, dont Audi et Porsche. Le but est de permettre aux acheteurs de voitures électriques d'entrevoir les moyens et longs déplacements non plus comme une mission impossible mais bien une (quasi) banalité. Grâce à leur réseau de bornes de 350 kW, le temps de recharge est drastiquement réduit et donc possible lors d'une courte pause là où seront installées les bornes. Le projet baptisé Ionity démarre sans attendre puisque vingt stations seront ouvertes au public dès cette année. Elles se situeront tous les 120 km sur les principaux axes de circulation en Allemagne, en Norvège et en Autriche grâce à un partenariat avec Tank & Rast, Circle K et OMV.Le réseau sera étendu à plus de 100 stations dans le courant de l'année 2018. Celles-ci permettront à différents clients ne conduisant pas un véhicule de la même marque de recharger en même temps leur voiture. Pour 2020, le réseau sera passé à 400 bornes pour couvrir toute l'Europe. Cette intégration potentielle doit prendre en considération les technologies de rechargement existantes pour choisir les meilleurs endroits. Ionity négocie ainsi avec les initiatives de l'infrastructure existante, dont celles soutenues par les entreprises participantes et par les institutions politiques. Cette approche "sans marque" et cette répartition à l'échelle européenne a pour but de rendre les véhicules électriques plus attrayants.(Belga)