Pour rappel, une voiture à pile à combustible est en fait une voiture électrique dont les batteries sont échangées contre une pile à combustible et un réservoir d'hydrogène. Cet hydrogène génère de l'électricité grâce à la pile à combustible, de quoi animer le moteur électrique.

Cette nouvelle Hyundai - dont le nom n'est pas encore rendu publique - aurait une autonomie de 800 km (d'après le cycle NEDC), ce qui est nettement plus que la plus performante des voitures électriques vendues actuellement sur le marché. Son moteur électrique développe 163 ch, assurant un dynamisme de bon niveau.

Si Hyundai parle de ce modèle à hydrogène comme sa seconde génération, pour ce qui concerne la pile à combustible en elle-même, les ingénieurs évoquent plutôt un dispositif de quatrième génération. Plus efficace, plus fiable, plus performant, ce système démarre même par très basse température (jusqu'à -30°).

A côté de ce projet, Hyundai a précisé sa volonté de persévérer également dans le segment de la voiture 100% électrique. Après la Ioniq, on verra donc arriver en 2018 une variante électrique de la Kona, le SUV compact récemment dévoilé par Hyundai. En 2021, ce sera au tour d'une Genesis électrique. Tout un programme.(Belga)

Pour rappel, une voiture à pile à combustible est en fait une voiture électrique dont les batteries sont échangées contre une pile à combustible et un réservoir d'hydrogène. Cet hydrogène génère de l'électricité grâce à la pile à combustible, de quoi animer le moteur électrique. Cette nouvelle Hyundai - dont le nom n'est pas encore rendu publique - aurait une autonomie de 800 km (d'après le cycle NEDC), ce qui est nettement plus que la plus performante des voitures électriques vendues actuellement sur le marché. Son moteur électrique développe 163 ch, assurant un dynamisme de bon niveau. Si Hyundai parle de ce modèle à hydrogène comme sa seconde génération, pour ce qui concerne la pile à combustible en elle-même, les ingénieurs évoquent plutôt un dispositif de quatrième génération. Plus efficace, plus fiable, plus performant, ce système démarre même par très basse température (jusqu'à -30°). A côté de ce projet, Hyundai a précisé sa volonté de persévérer également dans le segment de la voiture 100% électrique. Après la Ioniq, on verra donc arriver en 2018 une variante électrique de la Kona, le SUV compact récemment dévoilé par Hyundai. En 2021, ce sera au tour d'une Genesis électrique. Tout un programme.(Belga)