Le but de l'exercice était très simple: parcourir plus de 1.000 km avec une seule charge.

Le SUV compact électrique a dépassé cet objectif, les trois exemplaires s'arrêtant après 1.018, 1.024 et - record absolu - 1.026 kilomètres parcourus. La batterie possédant une capacité de 64 kWh, ces distances correspondent à des valeurs moyennes de consommation de respectivement 6,28, 6,25 et 6,24 kWh/100 km, des chiffres figurant tous largement en-dessous de la valeur WLTP du Kona Electric, établie à 14,7 kWh/100 km.

Ces trois voitures ont été entièrement laissées dans leur configuration d'origine, avec une autonomie WLTP de 484 km pour la version la plus récente du Kona Electric. Au total, ce test a duré 3 jours, avec différents conducteurs, et tous les systèmes d'assistance à la conduite de la voiture activés.

Dekra, la société d'expertise qui assure depuis 2017 l'exploitation du Lausitzring, a supervisé l'organisation et les voitures, ainsi que les 36 changements de conducteur. Les trois équipages - un composé des essayeurs du magazine allemand Auto Bild, un réunissant des techniciens de Hyundai Allemagne et un associant des membres du services presse - se sont affrontés sur la piste du Lausitzring.

L'utilisation de la climatisation et d'autres équipements n'était pas interdite, mais les trois équipages ont malgré tout choisi de les désactiver, tout comme le système d'infodivertissement. Les feux diurnes sont restés allumés afin de satisfaire à toutes les règles du code de la route. Les pneus étaient aussi des Nexen Nfera SU1 montés de série sur le Kona Electric.

Sur les 1.000 km parcourus, les équipages ont enregistré une vitesse moyenne comprise entre 29 et 31 km/h. Cette vitesse peut à première vue paraître faible, mais le test s'est déroulé intégralement dans une circulation urbaine typique simulée, avec également une "heure de pointe", des feux lumineux, des zones 30 km/h et en agglomération.(Belga)

Le but de l'exercice était très simple: parcourir plus de 1.000 km avec une seule charge. Le SUV compact électrique a dépassé cet objectif, les trois exemplaires s'arrêtant après 1.018, 1.024 et - record absolu - 1.026 kilomètres parcourus. La batterie possédant une capacité de 64 kWh, ces distances correspondent à des valeurs moyennes de consommation de respectivement 6,28, 6,25 et 6,24 kWh/100 km, des chiffres figurant tous largement en-dessous de la valeur WLTP du Kona Electric, établie à 14,7 kWh/100 km. Ces trois voitures ont été entièrement laissées dans leur configuration d'origine, avec une autonomie WLTP de 484 km pour la version la plus récente du Kona Electric. Au total, ce test a duré 3 jours, avec différents conducteurs, et tous les systèmes d'assistance à la conduite de la voiture activés. Dekra, la société d'expertise qui assure depuis 2017 l'exploitation du Lausitzring, a supervisé l'organisation et les voitures, ainsi que les 36 changements de conducteur. Les trois équipages - un composé des essayeurs du magazine allemand Auto Bild, un réunissant des techniciens de Hyundai Allemagne et un associant des membres du services presse - se sont affrontés sur la piste du Lausitzring. L'utilisation de la climatisation et d'autres équipements n'était pas interdite, mais les trois équipages ont malgré tout choisi de les désactiver, tout comme le système d'infodivertissement. Les feux diurnes sont restés allumés afin de satisfaire à toutes les règles du code de la route. Les pneus étaient aussi des Nexen Nfera SU1 montés de série sur le Kona Electric. Sur les 1.000 km parcourus, les équipages ont enregistré une vitesse moyenne comprise entre 29 et 31 km/h. Cette vitesse peut à première vue paraître faible, mais le test s'est déroulé intégralement dans une circulation urbaine typique simulée, avec également une "heure de pointe", des feux lumineux, des zones 30 km/h et en agglomération.(Belga)