D'origine, la Ford Focus RS développe 350 ch, de quoi revendiquer, déjà, un sacré tempérament. Mais apparemment, cela n'est pas assez aux yeux de certains. A propos, il se murmure aussi que Ford travaillerait en interne à une version RS 500 ultrapuissante, un missile que l'on pourrait découvrir dès l'an prochain. Mais Hennessey vient lui couper l'herbe sous le pied avec sa Focus RS HPE400 développant 405 ch. Pour arriver à ce résultat, les ingénieurs ont reprogrammé l'unité centrale, adapté le turbo, l'échangeur air/air, l'échappement, l'admission et bien d'autres détails du 2.3 litres 4 cylindres turbocompressé. Pour rester sur le parquet, un gros travail est réalisé au niveau des suspensions et des freins, désormais capables d'encaisser les ruades plus explosives que jamais. Les chiffres exacts concernant les performances et le prix de ces transformations ne sont pas encore connus mais la Focus RS HPE400 sera bel et bien commercialisée dès le mois prochain. (Belga)

D'origine, la Ford Focus RS développe 350 ch, de quoi revendiquer, déjà, un sacré tempérament. Mais apparemment, cela n'est pas assez aux yeux de certains. A propos, il se murmure aussi que Ford travaillerait en interne à une version RS 500 ultrapuissante, un missile que l'on pourrait découvrir dès l'an prochain. Mais Hennessey vient lui couper l'herbe sous le pied avec sa Focus RS HPE400 développant 405 ch. Pour arriver à ce résultat, les ingénieurs ont reprogrammé l'unité centrale, adapté le turbo, l'échangeur air/air, l'échappement, l'admission et bien d'autres détails du 2.3 litres 4 cylindres turbocompressé. Pour rester sur le parquet, un gros travail est réalisé au niveau des suspensions et des freins, désormais capables d'encaisser les ruades plus explosives que jamais. Les chiffres exacts concernant les performances et le prix de ces transformations ne sont pas encore connus mais la Focus RS HPE400 sera bel et bien commercialisée dès le mois prochain. (Belga)