Jusqu'ici limitée à 8 ans et 100.000 kilomètres, la garantie des accus lithium-ion de la i3 de la passe donc à 160.000 km. Une décision stratégique (et commerciale), mais aussi le signe d'une confiance dans la qualité de cette batterie, car BMW constate une faible perte en capacité sur les plus de 165.000 exemplaires livrés jusqu'à présent.

En outre, de nombreux propriétaires ont accumulé des kilométrages importants, confortant la marque dans ce choix. D'après les porte-paroles de BMW, aucun bloc batterie n'a dû être remplacé suite à des pertes trop importantes de tenue de charge.

Pour rappel,la dernière évolution de la BMW i3 lui a donné une batterie de 120 Ah d'une capacité de 42,2 kWh promettant une autonomie théorique de plus de 300 kilomètres.

Dans la pratique, et en conduisant sans trop abuser des principes castrateurs de l'éco-conduite, il est assez facile de parcourir 250 km réels, ce qui comble les besoins de mobilité d'une grande majorité d'automobilistes belges. C'est aussi le double de l'autonomie de la première i3 de 2013.

Par rapport aux nouvelles concurrentes du secteur (208, Corsa, Zoe 40 kWh), la BMW i3 conserve sa singularité esthétique qui n'a pas pris une ride en 7 ans de carrière. (Belga)

Jusqu'ici limitée à 8 ans et 100.000 kilomètres, la garantie des accus lithium-ion de la i3 de la passe donc à 160.000 km. Une décision stratégique (et commerciale), mais aussi le signe d'une confiance dans la qualité de cette batterie, car BMW constate une faible perte en capacité sur les plus de 165.000 exemplaires livrés jusqu'à présent. En outre, de nombreux propriétaires ont accumulé des kilométrages importants, confortant la marque dans ce choix. D'après les porte-paroles de BMW, aucun bloc batterie n'a dû être remplacé suite à des pertes trop importantes de tenue de charge. Pour rappel,la dernière évolution de la BMW i3 lui a donné une batterie de 120 Ah d'une capacité de 42,2 kWh promettant une autonomie théorique de plus de 300 kilomètres. Dans la pratique, et en conduisant sans trop abuser des principes castrateurs de l'éco-conduite, il est assez facile de parcourir 250 km réels, ce qui comble les besoins de mobilité d'une grande majorité d'automobilistes belges. C'est aussi le double de l'autonomie de la première i3 de 2013. Par rapport aux nouvelles concurrentes du secteur (208, Corsa, Zoe 40 kWh), la BMW i3 conserve sa singularité esthétique qui n'a pas pris une ride en 7 ans de carrière. (Belga)