France: vignettes anti-pollution désormais obligatoires à Paris

De verte pour les plus "propres" à grise pour les plus polluants, tous les véhicules circulant dans Paris devront arborer à partir de ce lundi une vignette anti-pollution, nouvelle étape dans la lutte contre les émissions de particules dans la capitale française. Cette mesure s'applique à tous les véhicules, motos, voitures ou utilitaires, même immatriculés à l'étranger (donc aussi ceux immatriculés en Belgique), dans Paris intramuros.

Pretty night time illuminations of the Impressive Arc de Triomphe (1833) along the famous tree lined Avenue des Champs-Elysees in Paris. ProPhoto profile for precise color reproduction. © Getty Images/iStockphoto

Baptisée Crit'Air, cette vignette est un autocollant à la couleur déterminée par le niveau d'émission de polluants du véhicule (oxydes d'azote, particules). Ce dispositif vise à écarter de la route les véhicules les plus polluants lors des pics de pollution qui se sont multipliés récemment dans plusieurs régions françaises.

La municipalité a pour objectif de "diviser par deux" le nombre des voitures dans la capitale et d'en bannir le diesel d'ici à 2020.

Paris a déjà proscrit depuis septembre 2015 la circulation des poids lourds, bus et autocars datant d'avant 2001. Depuis, d'autres villes françaises ont adopté le dispositif, de façon plus modulée.

Pour les voitures particulières, six macarons sont prévus: vert pour "zéro émission" (véhicules électriques ou à hydrogène), puis numérotés du "1" violet (normes Euro 5 et 6 essence) au "5" gris (Euro 2 diesel).

Certaines catégories sont déjà interdites en journée en semaine depuis juillet 2016, comme les voitures de plus de vingt ans.

Pendant les pics de pollution, la circulation alternée sera remplacée par une circulation différenciée. "Les véhicules les moins polluants pourront continuer à circuler quand les plus polluants devront rester au garage", souligne Christophe Najdovski, adjoint écologiste aux transports.

Lees meer...