En 2010, le constructeur américain s'était engagé à réduire de plus de 30% à l'horizon ses émissions de CO2 causées par la fabrication de véhicules. Cet objectif pour lequel la marque s'était donné 15 ans, est aujourd'hui concrétisé avec 8 ans d'avance.

Ford est particulièrement fier d'avoir réduit d'environ un tiers ses émissions de CO2 pour chaque véhicule produit. Ces dernières années, ce sont non seulement les véhicules Ford qui sont devenus plus efficients en termes d'utilisation de l'énergie, mais aussi les usines où ils sont construits: celles-ci sont devenues moins énergivores, ce qui a permis de réduire leur rejets de CO2.

Parmi les améliorations les plus importantes, épinglons le passage de l'éclairage halogène et TL à l'éclairage à diodes électroluminescentes. Autre progrès d'envergure, la peinture des véhicules: Ford fait appel à de nouvelles méthodes de peinture dans lesquelles la peinture n'a plus besoin d'être "cuite". Les fours où cette opération s'effectuait étaient en effet particulièrement gourmands en énergie.

Pour Ford, avoir atteint cet objectif n'est pas un point final. Dans une phase ultérieure, en effet, la marque souhaite faire appel de plus en plus fréquemment à des sources d'énergie renouvelables dans ses processus de fabrication.

Et à l'horizon 2022, Ford veut compter dans sa gamme 40 modèles électriques ou hybrides. Quelque 11 milliards d'euros vont être investis dans ce but.(Belga)

En 2010, le constructeur américain s'était engagé à réduire de plus de 30% à l'horizon ses émissions de CO2 causées par la fabrication de véhicules. Cet objectif pour lequel la marque s'était donné 15 ans, est aujourd'hui concrétisé avec 8 ans d'avance. Ford est particulièrement fier d'avoir réduit d'environ un tiers ses émissions de CO2 pour chaque véhicule produit. Ces dernières années, ce sont non seulement les véhicules Ford qui sont devenus plus efficients en termes d'utilisation de l'énergie, mais aussi les usines où ils sont construits: celles-ci sont devenues moins énergivores, ce qui a permis de réduire leur rejets de CO2.Parmi les améliorations les plus importantes, épinglons le passage de l'éclairage halogène et TL à l'éclairage à diodes électroluminescentes. Autre progrès d'envergure, la peinture des véhicules: Ford fait appel à de nouvelles méthodes de peinture dans lesquelles la peinture n'a plus besoin d'être "cuite". Les fours où cette opération s'effectuait étaient en effet particulièrement gourmands en énergie. Pour Ford, avoir atteint cet objectif n'est pas un point final. Dans une phase ultérieure, en effet, la marque souhaite faire appel de plus en plus fréquemment à des sources d'énergie renouvelables dans ses processus de fabrication. Et à l'horizon 2022, Ford veut compter dans sa gamme 40 modèles électriques ou hybrides. Quelque 11 milliards d'euros vont être investis dans ce but.(Belga)