Cette nouvelle Ferrari découvrable possède les mêmes caractéristiques et revendique les mêmes accélérations que la SF90 Stradale fermée, mais y ajoute les joies de la conduite cheveux au vent. Son ensemble propulseur hybride rechargeable lui assure des prestations qui en font le cabriolet le plus performant du marché. Son moteur V8 turbo de 780 ch est secondé par trois moteurs électriques (un sur l'essieu arrière, deux sur l'essieu avant), ce qui porte la puissance totale à quelque 1.000 ch.

Tout cela est encadré par un système de gestion sophistiqué qui permet au conducteur, via le fameux Manettino, de choisir entre les modes eDrive, Hybrid, Performance et Qualify. Comme la version fermée, la Spider signe des perfs impressionnantes: l'usine de Maranello revendique un 0 à 100 km/h en 2,5 secondes et un 0 à 200 km/h en 7,0 secondes. La SF90 Spider a encore droit à un système de contrôle eSSC remanié et à une aérodynamique efficace (appui de 390 kilos à la vitesse de 250 km/h) sans avoir recours à des appendices disgracieux.

Les nombreuses autres solutions innovantes et brevetées adoptées comprennent notamment le shut-off Gurney, un système actif à l'arrière de la voiture qui s'adapte aux conditions de conduite, et des roues forgées avec des profils d'ailes rappelant la géométrie des Ferrari de F1.

En matière de style, le bit était que la SF90 Spider reste la plus fidèle possible au style emblématique de la SF90 Stradale. Le dessin du "tonneau" élaboré par le Ferrari Styling Centre a permis de l'intégrer parfaitement au reste de la voiture, exploit d'autant plus remarquable que le V8 reste encore bien visible à travers le capot du compartiment moteur, malgré l'intégration du rangement du toit rétractable. Le V8 reste ainsi la vedette, très largement exposé, que le toit soit déployé ou rétracté!(Belga)

Cette nouvelle Ferrari découvrable possède les mêmes caractéristiques et revendique les mêmes accélérations que la SF90 Stradale fermée, mais y ajoute les joies de la conduite cheveux au vent. Son ensemble propulseur hybride rechargeable lui assure des prestations qui en font le cabriolet le plus performant du marché. Son moteur V8 turbo de 780 ch est secondé par trois moteurs électriques (un sur l'essieu arrière, deux sur l'essieu avant), ce qui porte la puissance totale à quelque 1.000 ch. Tout cela est encadré par un système de gestion sophistiqué qui permet au conducteur, via le fameux Manettino, de choisir entre les modes eDrive, Hybrid, Performance et Qualify. Comme la version fermée, la Spider signe des perfs impressionnantes: l'usine de Maranello revendique un 0 à 100 km/h en 2,5 secondes et un 0 à 200 km/h en 7,0 secondes. La SF90 Spider a encore droit à un système de contrôle eSSC remanié et à une aérodynamique efficace (appui de 390 kilos à la vitesse de 250 km/h) sans avoir recours à des appendices disgracieux. Les nombreuses autres solutions innovantes et brevetées adoptées comprennent notamment le shut-off Gurney, un système actif à l'arrière de la voiture qui s'adapte aux conditions de conduite, et des roues forgées avec des profils d'ailes rappelant la géométrie des Ferrari de F1. En matière de style, le bit était que la SF90 Spider reste la plus fidèle possible au style emblématique de la SF90 Stradale. Le dessin du "tonneau" élaboré par le Ferrari Styling Centre a permis de l'intégrer parfaitement au reste de la voiture, exploit d'autant plus remarquable que le V8 reste encore bien visible à travers le capot du compartiment moteur, malgré l'intégration du rangement du toit rétractable. Le V8 reste ainsi la vedette, très largement exposé, que le toit soit déployé ou rétracté!(Belga)