Partant d'une base déjà exceptionnelle, l'actuelle 812 Superfast, cette version Omologata dévoile une partie avant effilée à partir de la calandre ovale aplatie. La section arrondie au-dessus des passages de roue avant semble sortir naturellement de la calandre. À l'arrière de la porte, le flanc se transforme en un muscle arrière très puissant qui se fond parfaitement vers le haut.

La poupe, sans doute la partie la plus spectaculaire, met en scène un couvre lunette arrière à trois coupes horizontales. La "queue" est surmontée d'un spoiler proéminent qui ajoute non seulement une force d'appui, mais une position plus agressive et sportive.

La 812 ressort de l'opération beaucoup plus prestigieuse, racée et équilibrée. Pour ajouter une touche ultime à l'exclusivité de la voiture, le client a souhaité une nouvelle nuance de rouge Ferrari, baptisée dans ce cas Rosso Magma. À l'intérieur une pléthore de détails fait le lien avec l'héritage de la marque. Les sièges bleu électrique tranchent dans le noir de tout le reste du mobilier, rappelant l'habitacle d'une 250 GTO.

Un habitacle d'ailleurs savamment dépouillé d'écrans et de technologies trop visibles. Les parties métalliques du tableau de bord et du volant sont peintes avec effet craquelé et martelé, comme à l'ancienne. Le prix n'est pas connu, mais s'exprime en millions.(Belga)

Partant d'une base déjà exceptionnelle, l'actuelle 812 Superfast, cette version Omologata dévoile une partie avant effilée à partir de la calandre ovale aplatie. La section arrondie au-dessus des passages de roue avant semble sortir naturellement de la calandre. À l'arrière de la porte, le flanc se transforme en un muscle arrière très puissant qui se fond parfaitement vers le haut.La poupe, sans doute la partie la plus spectaculaire, met en scène un couvre lunette arrière à trois coupes horizontales. La "queue" est surmontée d'un spoiler proéminent qui ajoute non seulement une force d'appui, mais une position plus agressive et sportive.La 812 ressort de l'opération beaucoup plus prestigieuse, racée et équilibrée. Pour ajouter une touche ultime à l'exclusivité de la voiture, le client a souhaité une nouvelle nuance de rouge Ferrari, baptisée dans ce cas Rosso Magma. À l'intérieur une pléthore de détails fait le lien avec l'héritage de la marque. Les sièges bleu électrique tranchent dans le noir de tout le reste du mobilier, rappelant l'habitacle d'une 250 GTO.Un habitacle d'ailleurs savamment dépouillé d'écrans et de technologies trop visibles. Les parties métalliques du tableau de bord et du volant sont peintes avec effet craquelé et martelé, comme à l'ancienne. Le prix n'est pas connu, mais s'exprime en millions.(Belga)