Extérieurement, les retouches se limitent à une face avant redessinée, rehaussée par une calandre remaniée, mais toujours bien dans le style maison. Cette calandre est désormais encadrée de phares à diodes montés de série, l'éclairage matriciel full LED étant désormais disponible en option. Des boucliers redessinés et de nouvelles jantes complètent le tableau. A l'intérieur, l'évolution est également mesurée, avec de légères retouches par ci par là, mais aussi des sièges ergonomiques en cuir perforé, désormais proposés contre supplément.

Ce qui ne change pas, en revanche, c'est une habitabilité généreuse, avec un intérieur très spacieux qui se décline également en version 7 places. Quant au coffre, il est lui aussi des plus logeables, avec un volume utile qui atteint 2.065 litres lorsque les sièges arrière sont rabattus. Au plan mécanique le modèle RS haut de gamme troque son diesel biturbo de 240 ch contre un bloc 2.0 TSI essence dont la puissance culmine à 180 kW (245 ch). Ce moteur est exclusivement associé à la nouvelle boîte robotisée à double embrayage DSG7, plus légère de 5,2 kilos. Les deux autres moteurs essence, le 1.5 TSI de 110 kW (150 ch) et le 2.0 TSI de 140 kW (190 ch), mais aussi les versions diesel 2.0 TDI de 110 kW (150 ch) et de 147 kW (200 ch), sont également issus de la génération Evo la plus récente du groupe Volkswagen. Produit depuis 2016 dans l'usine Skoda de Kvasiny en République tchèque, le Kodiaq est également construit en Chine, en Inde et en Russie. À la fin mars 2021, plus de 600.000 Kodiaq étaient sortis des lignes d'assemblage au niveau mondial.

Extérieurement, les retouches se limitent à une face avant redessinée, rehaussée par une calandre remaniée, mais toujours bien dans le style maison. Cette calandre est désormais encadrée de phares à diodes montés de série, l'éclairage matriciel full LED étant désormais disponible en option. Des boucliers redessinés et de nouvelles jantes complètent le tableau. A l'intérieur, l'évolution est également mesurée, avec de légères retouches par ci par là, mais aussi des sièges ergonomiques en cuir perforé, désormais proposés contre supplément. Ce qui ne change pas, en revanche, c'est une habitabilité généreuse, avec un intérieur très spacieux qui se décline également en version 7 places. Quant au coffre, il est lui aussi des plus logeables, avec un volume utile qui atteint 2.065 litres lorsque les sièges arrière sont rabattus. Au plan mécanique le modèle RS haut de gamme troque son diesel biturbo de 240 ch contre un bloc 2.0 TSI essence dont la puissance culmine à 180 kW (245 ch). Ce moteur est exclusivement associé à la nouvelle boîte robotisée à double embrayage DSG7, plus légère de 5,2 kilos. Les deux autres moteurs essence, le 1.5 TSI de 110 kW (150 ch) et le 2.0 TSI de 140 kW (190 ch), mais aussi les versions diesel 2.0 TDI de 110 kW (150 ch) et de 147 kW (200 ch), sont également issus de la génération Evo la plus récente du groupe Volkswagen. Produit depuis 2016 dans l'usine Skoda de Kvasiny en République tchèque, le Kodiaq est également construit en Chine, en Inde et en Russie. À la fin mars 2021, plus de 600.000 Kodiaq étaient sortis des lignes d'assemblage au niveau mondial.