Les cours théoriques et de conduite, ainsi que les examens à l'obtention du précieux document ne sont en effet pas considérés comme des activités essentielles dans l'Arrêté Ministériel fédéral. La date de fin de cette mesure n'est pas encore connue à l'heure actuelle, les centres d'examen invitent cependant à consulter leur site où ils communiqueront sur l'évolution de la situation.

Des mesures d'assouplissement ne sont donc pas à exclure, le temps d'analyser la situation et de s'organiser. La fermeture temporaire des centres d'examen de conduite signifie que tous les examens déjà prévus dans les jours et semaines à venir doivent être reportés. Les centres prendront contact avec les candidats inscrits pour fixer de nouvelles échéances.

On rappelle qu'il avait déjà été décidé de prolonger la validité des permis de conduire provisoires jusqu'au 31 décembre 2020. Les trois Régions et l'État fédéral se concertent actuellement en vue d'une nouvelle extension. Les professionnels du secteur étudient également la possibilité d'autoriser des cours théoriques en ligne, comme cela se fait dans l'enseignement classique.

(Belga)

Les cours théoriques et de conduite, ainsi que les examens à l'obtention du précieux document ne sont en effet pas considérés comme des activités essentielles dans l'Arrêté Ministériel fédéral. La date de fin de cette mesure n'est pas encore connue à l'heure actuelle, les centres d'examen invitent cependant à consulter leur site où ils communiqueront sur l'évolution de la situation. Des mesures d'assouplissement ne sont donc pas à exclure, le temps d'analyser la situation et de s'organiser. La fermeture temporaire des centres d'examen de conduite signifie que tous les examens déjà prévus dans les jours et semaines à venir doivent être reportés. Les centres prendront contact avec les candidats inscrits pour fixer de nouvelles échéances. On rappelle qu'il avait déjà été décidé de prolonger la validité des permis de conduire provisoires jusqu'au 31 décembre 2020. Les trois Régions et l'État fédéral se concertent actuellement en vue d'une nouvelle extension. Les professionnels du secteur étudient également la possibilité d'autoriser des cours théoriques en ligne, comme cela se fait dans l'enseignement classique.(Belga)