La F8 Tributo n'est pas vraiment une surprise puisque toutes les berlinettes V8 se déclinent rapidement en version cabriolet. Ici, il s'agit en l'occurrence d'un toit articulé s'ouvrant en 14 secondes. Le bolide remplace la 488 Spider avec un peu plus d'arguments sportifs: son V8 turbocompressé (élu meilleur moteur du monde depuis 4 ans) développe 720 ch à 8000 tr/min, c'est à dire 50 ch de mieux, mais aussi 20 kg de moins grâce à l'emploi de matériaux ultralégers.

L'autre nouveauté Ferrari, la 812 GTS était peut-être moins attendue et signe le grand retour du cabriolet V12. En effet, à l'exception de quelques séries très limitées, c'est la première fois depuis la 365 GTS - soit 50 ans ! - que Ferrari ressort un cabrio V12 à moteur avant (toit articulé, façon faux Targa) de "grande série".

Par rapport à la 812 Superfast (le coupé), la GTS ne perd pas un seul cheval (800 au total) mais joue sur une fibre nettement plus art de vivre. Profiter des vocalises du V12 atmosphérique en prise directe avec le vent et les éléments devrait, en effet, intéresser les amateurs de plaisirs automobiles... très intenses.(Belga)