Pour entamer ce débat, il va de soi que si vous disposez des liquidités suffisantes, payer votre voiture cash (comprenez: d'un simple virement unique de compte à compte) n'est certainement pas une mauvaise idée. Car les conditions étant ce qu'elles sont cette année, vous pourriez profiter immédiatement d'une offre temporaire sur quelques véhicules disponibles de stock, sans devoir passer par l'inertie d'une demande de prêt auprès d'un organisme bancaire. Et depuis que les comptes épargne ne rapportent quasiment plus rien, conserver cet argent ne sert finalement pas à grand chose.

Si vous ne possédez pas ce montant, ou que vous préférez garder vos deniers sur un compte en cas de coup dur, vous devez alors vous intéresser aux possibilités d'achat à crédit. A nouveau, la période est propice puisque les taux d'intérêt sont historiquement bas. Sans la moindre discussion, un taux de 1,60% est accordé, mais parfois nettement moins, vers les 1%, si vous prenez la peine de faire jouer la concurrence. Pour vous y retrouver, n'hésitez pas à consulter le site www.credit-auto.be, il s'agit d'un outil plus qu'utile.

Une troisième possibilité serait de louer votre nouvelle voiture à long terme. C'est ce que l'on appelle depuis peu de temps du "Private Leasing", une variante du leasing professionnel accordé aux entreprises et indépendants, mais dans ce cas pour les particuliers. Contre un montant mensuel fixe, tous les frais sont prévus (location, intérêts, taxes, assurances, entretiens et même, éventuellement, le carburant).

Ce type de contrat se conclut régulièrement sur une période de 2 à 4 ans. L'avantage, par rapport à d'autres formules de location, est que vous ne devez pas apporter d'acompte de départ important et qu'aucun autre frais ne viendra vous être réclamé durant toute la durée dudit contrat. Il existe des voitures en Private leasing à partir de 200 euros par mois. Bref, quelle que soit la formule choisie, n'oubliez jamais de bien calculer! (Belga)

Pour entamer ce débat, il va de soi que si vous disposez des liquidités suffisantes, payer votre voiture cash (comprenez: d'un simple virement unique de compte à compte) n'est certainement pas une mauvaise idée. Car les conditions étant ce qu'elles sont cette année, vous pourriez profiter immédiatement d'une offre temporaire sur quelques véhicules disponibles de stock, sans devoir passer par l'inertie d'une demande de prêt auprès d'un organisme bancaire. Et depuis que les comptes épargne ne rapportent quasiment plus rien, conserver cet argent ne sert finalement pas à grand chose. Si vous ne possédez pas ce montant, ou que vous préférez garder vos deniers sur un compte en cas de coup dur, vous devez alors vous intéresser aux possibilités d'achat à crédit. A nouveau, la période est propice puisque les taux d'intérêt sont historiquement bas. Sans la moindre discussion, un taux de 1,60% est accordé, mais parfois nettement moins, vers les 1%, si vous prenez la peine de faire jouer la concurrence. Pour vous y retrouver, n'hésitez pas à consulter le site www.credit-auto.be, il s'agit d'un outil plus qu'utile.Une troisième possibilité serait de louer votre nouvelle voiture à long terme. C'est ce que l'on appelle depuis peu de temps du "Private Leasing", une variante du leasing professionnel accordé aux entreprises et indépendants, mais dans ce cas pour les particuliers. Contre un montant mensuel fixe, tous les frais sont prévus (location, intérêts, taxes, assurances, entretiens et même, éventuellement, le carburant).Ce type de contrat se conclut régulièrement sur une période de 2 à 4 ans. L'avantage, par rapport à d'autres formules de location, est que vous ne devez pas apporter d'acompte de départ important et qu'aucun autre frais ne viendra vous être réclamé durant toute la durée dudit contrat. Il existe des voitures en Private leasing à partir de 200 euros par mois. Bref, quelle que soit la formule choisie, n'oubliez jamais de bien calculer! (Belga)