L'alliance, qui veut commercialiser d'ici 2022 quelque 12 voitures 100% électriques, estime qu'une percée doit s'opérer rapidement dans le domaine de la voiture autonome. En travaillant ensemble, les trois marques veulent comprimer considérablement les coûts de développement tout en augmentant leurs chiffres d'affaires respectifs.

Au 1er semestre 2017, Renault, Nissan et Mitsubishi ont vendu ensemble 5,3 millions de véhicules, dont plus de 500.000 véhicules électriques. Il est question de porter ce chiffre à 14 millions pour les prochaines années et d'atteindre ainsi un chiffre d'affaires de 200 milliards d'euros.

Les véhicules électriques tiendront un rôle important dans les projets d'avenir de l'alliance. De nouvelles plateformes modulaires pour EV sont appelées à voir le jour, ainsi qu'une nouvelle famille de moteurs électriques et des packs de batteries qui autoriseront jusqu'à 600 km d'autonomie.

Il est aussi question de développer des voitures qui pourront évoluer de manière totalement ou partiellement autonome. A l'horizon 2022, les constructeurs ambitionnent de disposer de 40 modèles autonomes capables d'évoluer sans intervention humaine en ville, sur route et sur autoroute.(Belga)

L'alliance, qui veut commercialiser d'ici 2022 quelque 12 voitures 100% électriques, estime qu'une percée doit s'opérer rapidement dans le domaine de la voiture autonome. En travaillant ensemble, les trois marques veulent comprimer considérablement les coûts de développement tout en augmentant leurs chiffres d'affaires respectifs. Au 1er semestre 2017, Renault, Nissan et Mitsubishi ont vendu ensemble 5,3 millions de véhicules, dont plus de 500.000 véhicules électriques. Il est question de porter ce chiffre à 14 millions pour les prochaines années et d'atteindre ainsi un chiffre d'affaires de 200 milliards d'euros. Les véhicules électriques tiendront un rôle important dans les projets d'avenir de l'alliance. De nouvelles plateformes modulaires pour EV sont appelées à voir le jour, ainsi qu'une nouvelle famille de moteurs électriques et des packs de batteries qui autoriseront jusqu'à 600 km d'autonomie. Il est aussi question de développer des voitures qui pourront évoluer de manière totalement ou partiellement autonome. A l'horizon 2022, les constructeurs ambitionnent de disposer de 40 modèles autonomes capables d'évoluer sans intervention humaine en ville, sur route et sur autoroute.(Belga)