Il y a 40 ans, Citroën lance en 1980 une série spéciale de 8.000 exemplaires baptisée "Charleston" au prix de 24.800 FF. Comme le communiqué de presse l'indique à l'époque: "afin de satisfaire les 'puristes' de la 2CV, les phares sont ronds à cuvelage rouge". A la fois chic et décalée, la 2CV 6 Charleston incarne le plus haut degré de finition et de puissance (quelle puissance ?) que l'on ait vu sur la 2CV. Basée sur la finition Club de la 2CV 6 à moteur 602cc, la 2CV 6 Charleston s'en différencie par sa sellerie spécifique et ses phares ronds, à l'instar de ceux qui équipent la 2 CV Spécial.

Dès l'année suivante, en juillet 1981, le succès est tel que la série limitée devient illimitée: désormais produite en série à l'usine de Levallois - celle où est fabriquée la 2CV depuis 1948 - elle intègre le catalogue Citroën. Cette version de grande série se différencie de l'édition limitée par l'adoption de phares chromés et d'une sellerie grise ornée de losanges. Tout d'abord proposée dans une robe Rouge Delage et Noire, elle sera épaulée ensuite par une variante Jaune Hélios et Noire en juillet 1982 qui sera ensuite remplacée en juillet 1983 par une version peinte de deux nuances de gris, Gris Nocturne et Gris Cormoran.

La production se poursuit en 1988 dans l'usine de Mangualde au Portugal. Les modèles produits sur ce site sont identifiables grâce à la présence du nom du vitrier espagnol "Covina" sur les glaces. Le 27 juillet 1990 à 16h30, l'ultime 2CV sort des chaînes de Mangualde, c'est une 2CV 6 Charleston gris Nocturne et Gris Cormoran. C'est le 5.114.969ème et dernier exemplaire de la "Deuche". Avec elle s'en va toute une époque¿(Belga)

Il y a 40 ans, Citroën lance en 1980 une série spéciale de 8.000 exemplaires baptisée "Charleston" au prix de 24.800 FF. Comme le communiqué de presse l'indique à l'époque: "afin de satisfaire les 'puristes' de la 2CV, les phares sont ronds à cuvelage rouge". A la fois chic et décalée, la 2CV 6 Charleston incarne le plus haut degré de finition et de puissance (quelle puissance ?) que l'on ait vu sur la 2CV. Basée sur la finition Club de la 2CV 6 à moteur 602cc, la 2CV 6 Charleston s'en différencie par sa sellerie spécifique et ses phares ronds, à l'instar de ceux qui équipent la 2 CV Spécial. Dès l'année suivante, en juillet 1981, le succès est tel que la série limitée devient illimitée: désormais produite en série à l'usine de Levallois - celle où est fabriquée la 2CV depuis 1948 - elle intègre le catalogue Citroën. Cette version de grande série se différencie de l'édition limitée par l'adoption de phares chromés et d'une sellerie grise ornée de losanges. Tout d'abord proposée dans une robe Rouge Delage et Noire, elle sera épaulée ensuite par une variante Jaune Hélios et Noire en juillet 1982 qui sera ensuite remplacée en juillet 1983 par une version peinte de deux nuances de gris, Gris Nocturne et Gris Cormoran. La production se poursuit en 1988 dans l'usine de Mangualde au Portugal. Les modèles produits sur ce site sont identifiables grâce à la présence du nom du vitrier espagnol "Covina" sur les glaces. Le 27 juillet 1990 à 16h30, l'ultime 2CV sort des chaînes de Mangualde, c'est une 2CV 6 Charleston gris Nocturne et Gris Cormoran. C'est le 5.114.969ème et dernier exemplaire de la "Deuche". Avec elle s'en va toute une époque¿(Belga)