Avec la Bugatti Bolide, la marque de Molsheim est parvenue a créer, à nouveau, l'étonnement parmi les passionnés (ou non) d'automobiles.

La nouvelle création surprend surtout par son cachet de voiture de sport, un quasi-prototype de course paré à s'engager aux 24 Heures du Mans. Comme la Bugatti Chiron, la Bolide est équipée du moteur W16 et d'une transmission intégrale. Mais avec une carrosserie très légère (la moitié de celle d'une Chiron) et 1824 chevaux (plus de 200 ch par rapport à la Chiron Super Sport), elle filerait à nettement plus de 500 km/h.

Les rumeurs de désir de record de vitesse sur route alimentent déjà la Toile, depuis le récent record (contesté) de la SSC Tuatara, à 533 km/h. Au moment d'écrire ces lignes, Bugatti reste vague à ce propos... En tout cas, l'annonce d'une telle débauche de puissance et de performance intervient à un moment critique pour la marque française qui vient de fêter ses 111 ans.

La société mère, Volkswagen AG, a récemment laissé entendre que des discussions sur la vente de Bugatti à Rimac Automobili, le constructeur croate de supercars électriques, étaient bien avancées. VW réaffecterait les investissements retrouvés par cette cession à des projets plus porteurs - et obligatoires pour sa survie -, par exemple à des voitures électriques grand public et/ou des moteurs thermiques toujours plus propres.

En outre, le 6 octobre dernier Bugatti annonçait interrompre les plans pour une deuxième supercar, en raison des problèmes liés à la pandémie. Ces "plans" concernent sans doute la Bolide qui pourrait donc en rester à l'état de véhicule unique (éventuellement produit en très petite quantité) dont la raison d'être serait désormais de battre le record des 533 km/h de la Tuatara et replacer Bugatti au sommet de la vitesse pure et de l'exception automobile.

(Belga)

Avec la Bugatti Bolide, la marque de Molsheim est parvenue a créer, à nouveau, l'étonnement parmi les passionnés (ou non) d'automobiles. La nouvelle création surprend surtout par son cachet de voiture de sport, un quasi-prototype de course paré à s'engager aux 24 Heures du Mans. Comme la Bugatti Chiron, la Bolide est équipée du moteur W16 et d'une transmission intégrale. Mais avec une carrosserie très légère (la moitié de celle d'une Chiron) et 1824 chevaux (plus de 200 ch par rapport à la Chiron Super Sport), elle filerait à nettement plus de 500 km/h. Les rumeurs de désir de record de vitesse sur route alimentent déjà la Toile, depuis le récent record (contesté) de la SSC Tuatara, à 533 km/h. Au moment d'écrire ces lignes, Bugatti reste vague à ce propos... En tout cas, l'annonce d'une telle débauche de puissance et de performance intervient à un moment critique pour la marque française qui vient de fêter ses 111 ans. La société mère, Volkswagen AG, a récemment laissé entendre que des discussions sur la vente de Bugatti à Rimac Automobili, le constructeur croate de supercars électriques, étaient bien avancées. VW réaffecterait les investissements retrouvés par cette cession à des projets plus porteurs - et obligatoires pour sa survie -, par exemple à des voitures électriques grand public et/ou des moteurs thermiques toujours plus propres. En outre, le 6 octobre dernier Bugatti annonçait interrompre les plans pour une deuxième supercar, en raison des problèmes liés à la pandémie. Ces "plans" concernent sans doute la Bolide qui pourrait donc en rester à l'état de véhicule unique (éventuellement produit en très petite quantité) dont la raison d'être serait désormais de battre le record des 533 km/h de la Tuatara et replacer Bugatti au sommet de la vitesse pure et de l'exception automobile. (Belga)