Après des décennies de "tout à l'arrière" et des voitures qui toutes reprenaient l'architecture de la Coccinelle conçue avant la guerre par Ferdinand Porsche et son équipe, la K70 a apporté une vraie rupture chez Volkswagen, dans le sens où elle annonçait les Passat et surtout Golf qui allaient arriver quelques années plus tard.

La K70 disposait d'un moteur à 4 cylindres en ligne de 1.605 cc refroidi par eau (75 ch ou 100 ch pour la version LS) et d'une suspension à 4 roues indépendantes. Son empattement généreux lui assurait une bonne habitabilité tandis que ses vastes surfaces vitrées garantissaient une visibilité périphérique dont la majorité des voitures actuelles ne peuvent que rêver.

La K70 était également attentive à la sécurité avec une cellule passagers renforcée, des zones à déformation programmée à l'avant comme à l'arrière, et un réservoir de carburant monté à l'arrière. Elle était pré-équipée pour recevoir des ceintures de sécurité à toutes les places.

Ses lignes, nettes et carrées, dues au crayon de Claus Luthe, rompaient radicalement avec celles rondouillardes, de la Coccinelle et de ses dérivés. Elles ne seront pas sans influence sur celles des Passat et Golf, même si cette dernière a été dessinée chez Giugiaro en Italie.(Belga)

Après des décennies de "tout à l'arrière" et des voitures qui toutes reprenaient l'architecture de la Coccinelle conçue avant la guerre par Ferdinand Porsche et son équipe, la K70 a apporté une vraie rupture chez Volkswagen, dans le sens où elle annonçait les Passat et surtout Golf qui allaient arriver quelques années plus tard. La K70 disposait d'un moteur à 4 cylindres en ligne de 1.605 cc refroidi par eau (75 ch ou 100 ch pour la version LS) et d'une suspension à 4 roues indépendantes. Son empattement généreux lui assurait une bonne habitabilité tandis que ses vastes surfaces vitrées garantissaient une visibilité périphérique dont la majorité des voitures actuelles ne peuvent que rêver. La K70 était également attentive à la sécurité avec une cellule passagers renforcée, des zones à déformation programmée à l'avant comme à l'arrière, et un réservoir de carburant monté à l'arrière. Elle était pré-équipée pour recevoir des ceintures de sécurité à toutes les places. Ses lignes, nettes et carrées, dues au crayon de Claus Luthe, rompaient radicalement avec celles rondouillardes, de la Coccinelle et de ses dérivés. Elles ne seront pas sans influence sur celles des Passat et Golf, même si cette dernière a été dessinée chez Giugiaro en Italie.(Belga)