Dans ses formes générales, cette étude de style (à un stade sans doute assez proche de la mise en production) respecte la tradition des roadsters BMW, à savoir un long capot, un empattement étiré et, par conséquent, une ligne très tendue. Les effets de design utilisés dans l'éléboration de ce roadster en disent aussi un peu plus sur le style des BMW de demain. On ne sait pas encore quel toit viendra couvrir cette découvrable, mais il y a fort à parier qu'une solution souple (en toile) soit retenue.

Voiture à vocation de loisir par excellence, ce roadster vise à rendre la route très passionnante à son propriétaire. Cette volonté se ressent dans le poste de conduite, tout tourné vers lui, comme une capsule de bolide de compétition. Si le tableau de bord reprend des traits historiques de BMW, l'instrumentation de bord fait la part belle aux nouvelles technologies de connectivité par la voie de deux écrans de bord en lieu et place de compteurs conventionnels.

Un joli travail a été réalisé sur la poupe de l'auto, très puissante et évocatrice, notamment grâce à l'intégration des arceaux de protection à la façon de bossages aérodynamiques comme sur des anciennes "barquettes" de compétition. Il va sans dire que sous les traits de ce concept nous apparaît en fait la prochaine génération de la Z4. Que l'on espère pas trop éloignée de ce projet. (Belga)

Dans ses formes générales, cette étude de style (à un stade sans doute assez proche de la mise en production) respecte la tradition des roadsters BMW, à savoir un long capot, un empattement étiré et, par conséquent, une ligne très tendue. Les effets de design utilisés dans l'éléboration de ce roadster en disent aussi un peu plus sur le style des BMW de demain. On ne sait pas encore quel toit viendra couvrir cette découvrable, mais il y a fort à parier qu'une solution souple (en toile) soit retenue. Voiture à vocation de loisir par excellence, ce roadster vise à rendre la route très passionnante à son propriétaire. Cette volonté se ressent dans le poste de conduite, tout tourné vers lui, comme une capsule de bolide de compétition. Si le tableau de bord reprend des traits historiques de BMW, l'instrumentation de bord fait la part belle aux nouvelles technologies de connectivité par la voie de deux écrans de bord en lieu et place de compteurs conventionnels. Un joli travail a été réalisé sur la poupe de l'auto, très puissante et évocatrice, notamment grâce à l'intégration des arceaux de protection à la façon de bossages aérodynamiques comme sur des anciennes "barquettes" de compétition. Il va sans dire que sous les traits de ce concept nous apparaît en fait la prochaine génération de la Z4. Que l'on espère pas trop éloignée de ce projet. (Belga)