Avec des émissions de CO2 de seulement 79 g/km (WLTP), jamais une Bentley ne s'est montrée aussi écologiquement responsable. Et la marque d'insister: son SUV Hybrid ne serait que la première étape dans le "nouveau monde" des véhicules vertueux puisqu'il est prévu de proposer une version électrifiée de chaque modèle d'ici 2023.

La grosse surprise vient du choix du moteur thermique, un "petit" V6 3 litres issu de la banque d'organes du Groupe Volkswagen. Associé à un moteur électrique de 128 ch, l'ensemble produirait 700 Nm (pas de puissance totale annoncée). De quoi filer à 254 km/h et accélérer de 0 à 100 km/h e, 5,5 secondes. La consommation s'annonce ridiculement basse pour une Bentley, soit, théoriquement, 3,5 l/100 (mode hybride, WLTP).

L'usine annonce aussi une autonomie totale de 747 km, mais surtout une autonomie 100% électrique de 39 km (WLTP). Cylindrée réduite, consommation peu élevée et CO2 bas devraient séduire pas mal de patrons en quête du meilleur rapport fiscalité/standing. On connaît déjà le prix de l'engin, soit 141.100 euros. Les premières livraisons devraient être assurées au cours du premier semestre de 2020. (Belga)