Audi Q4 e-tron Le petit frère

C'est le futur petit frère du SUV e-tron produit en Belgique. Ce concept Q4 e-tron (qui ne sera pas assemblé chez nous...) mesure 4,59 m de long et est animé par deux moteurs électriques, un pour chaque essieu. L'ensemble délivre 306 ch et pousse l'engin de 0 à 100 km/h en 6,3 secondes. La batterie pèse 510 kilos et affiche une capacité énergétique de 82 kWh. Elle est intégrée sous le plancher de la voiture et autorise une autonomie officielle allant jusqu'à 450 kilomètres en cycle WLTP (procédure d'essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et utilitaires légers). Elle accepte une puissance de recharge de 125 kW et il suffit alors de 30 minutes pour recharger la batterie à 80%. A bord, le style est moderne et épuré. Derrière le volant, on retrouve le Virtual Cockpit, qui remplace les classiques compteurs par un écran numérique multifonction. Et au sommet de la planche de bord trône un écran tactile de 12,3 pouces qui commande le système multimédia et de navigation. Ce concept Q4 e-tron préfigure un modèle de série dont la production est prévue pour fin 2020 début 2021.
...

C'est le futur petit frère du SUV e-tron produit en Belgique. Ce concept Q4 e-tron (qui ne sera pas assemblé chez nous...) mesure 4,59 m de long et est animé par deux moteurs électriques, un pour chaque essieu. L'ensemble délivre 306 ch et pousse l'engin de 0 à 100 km/h en 6,3 secondes. La batterie pèse 510 kilos et affiche une capacité énergétique de 82 kWh. Elle est intégrée sous le plancher de la voiture et autorise une autonomie officielle allant jusqu'à 450 kilomètres en cycle WLTP (procédure d'essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et utilitaires légers). Elle accepte une puissance de recharge de 125 kW et il suffit alors de 30 minutes pour recharger la batterie à 80%. A bord, le style est moderne et épuré. Derrière le volant, on retrouve le Virtual Cockpit, qui remplace les classiques compteurs par un écran numérique multifonction. Et au sommet de la planche de bord trône un écran tactile de 12,3 pouces qui commande le système multimédia et de navigation. Ce concept Q4 e-tron préfigure un modèle de série dont la production est prévue pour fin 2020 début 2021.L'e Prototype est un nouveau concept qui annonce la future citadine électrique de chez Honda. Celle-ci fera un clin d'oeil au passé, avec son look de Civic des années 1970. L'habitacle est, par contre, très moderne avec une planche entièrement digitale, composée d'une dalle numérique courant sur presque toute la largeur de l'auto. Cette citadine à pile nous promet une autonomie de plus de 200 kilomètres et la possibilité de recharger 80 % de la batterie en 30 minutes. On s'attend à une puissance d'environ 100 ch, qui transiteront par les roues arrière. Cette petite Honda sera donc une propulsion. La version de série est attendue pour 2020 et sera très proche du concept illustré ici. Polestar, c'est la marque de sportives électriques du groupe Volvo. Après le coupé Polestar 1, qui devrait bientôt entrer en production, la marque suédoise présente son deuxième modèle : une berline à pile, qui pointe la Tesla 3 dans son viseur. La voiture est animée par deux moteurs électriques, qui entraînent les quatre roues et délivrent ensemble 408 ch et 660 Nm de couple. De quoi faire passer cette berline de 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes, nous dit-on. Quant à la batterie de 78 kWh, elle offrirait une autonomie allant jusqu'à 500 km (cycle WLTP). Comme tous les modèles Polestar, cette berline ne pourra être commandée qu'en ligne. Le prix de vente conseillé pour la version de lancement s'établit à 59.900 euros pour la première année de production. Puis, le modèle sera disponible en version d'entrée de gamme à partir de 39.900 euros. Le prix par abonnement, lui, sera annoncé à une date ultérieure. Si les précommandes sont d'ores et déjà ouvertes sur le site polestar.com, l'entrée en production est prévue pour début 2020. La voiture sera fabriquée en Chine (Volvo appartient au constructeur chinois Geely) et la Belgique fera partie des premiers pays livrés. Seat fait partie du groupe Volkswagen et la marque espagnole va, elle aussi, commercialiser un modèle électrique à court terme. Il sera dérivé de ce concept el-Born, nom donné en référence au quartier médiéval de Barcelone. D'un gabarit similaire à celui d'une Leon et d'une Golf, ce concept est animé par un moteur électrique de 204 ch, qui le pousserait de 0 à 100 km/h en 7,5 secondes. La batterie, placée dans le plancher, affiche une capacité de 62 kWh et offrirait une autonomie allant jusqu'à 420 km en cycle WLTP. Ce concept devrait préfigurer fidèlement une future berline électrique de série, dont la commercialisation est prévue pour l'an prochain. Grande vedette du salon de Genève, la nouvelle Peugeot 208 se déclinera dès son lancement en variante électrique. Baptisée simplement e-208, celle-ci est animée par un moteur de 136 ch et 260 Nm de couple. De quoi faire passer cette citadine à pile de 0 à 100 km/h en 8,1 secondes. Bonne nouvelle : l'habitabilité et le volume de coffre sont identiques à ceux des 208 à moteurs thermiques car la batterie est implantée sous le plancher de la voiture. Cette batterie affiche une capacité de 50 kWh et Peugeot annonce une autonomie allant jusqu'à 340 km selon le protocole d'homologation WLTP, voire jusqu'à 450 km selon le cycle NEDC (nouveau cycle européen de conduite). La batterie est garantie huit ans ou 160.000 km pour 70% de sa capacité de charge. A noter encore que cette batterie peut accepter une puissance de recharge allant jusqu'à 100 kW, ce qui permet de recharger 80% des accus en 30 minutes seulement (mais sur une borne rapide adéquate, bien sûr). La 208 électrique sera commercialisée dans les mois qui viennent, mais son prix n'est pas encore connu. Parmi les curiosités présentées au salon de Genève, on trouvait ce concept Volkswagen électrique. Il évoque bien sûr le fameux buggy Meyers Manx californien. Un engin né dans les années 1960, qui aimait jouer dans les dunes et parader sur les plages. Ce véhicule ludique reprenait alors l'ossature et le coeur de la fameuse VW Coccinelle. Aujourd'hui, Volkswagen fait revivre le concept, mais en le mettant au goût du jour : le nouveau buggy carbure à l'électricité. Son moteur envoie 204 ch et 310 Nm de couple dans les roues arrière. Le 0 à 100 km/h serait bouclé en 7,2 secondes et la batterie de 62 kWh offrirait une autonomie allant jusqu'à 250 kilomètres (cycle WLTP). On apprécie le look néo-rétro, associant des courbes anciennes et une signature lumineuse moderne à diodes. Et ce buggy 2.0 se passe toujours de toit et portes conventionnelles. Mais ce modèle très original n'est pour l'heure qu'un concept de salon. Rien n'indique pour l'instant qu'il sera un jour produit en série. La décision dépendra en partie de la réaction du public.