Présente en Endurance depuis 2013, l'équipe Signatech Alpine a remporté deux titres européens, deux couronnes mondiales et trois victoires en LMP2 aux 24 Heures du Mans.

Revenue en compétition pour accompagner le développement et le lancement de l'A110, Alpine s'est montrée à la hauteur de son riche héritage en brillant partout où elle s'est alignée dès son retour en Endurance.

L'association formée entre Alpine et l'équipe Signatech a ainsi remporté les titres pilotes et équipes dès ses débuts en European Le Mans Series en 2013 avant de réaliser le doublé en 2014. Un an plus tard, les Bleus ont franchi un cap en rejoignant le Championnat du Monde FIA WEC. Une fois de plus, Alpine y a fait ses preuves en remportant deux couronnes mondiales ainsi que trois des quatre dernières éditions des 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2.

Fort de ce palmarès enviable, Alpine se lance aujourd'hui un nouveau défi en officialisant l'engagement d'un prototype LMP1 au sein de la catégorie reine du Championnat du Monde FIA WEC et des 24 Heures du Mans 2021. Attendu de longue date, ce retour au sommet de l'Endurance s'inscrit dans l'histoire et l'ADN de la marque créée par Jean Rédélé, qui avait déjà participé à onze reprises aux 24 Heures du Mans entre 1963 et 1978. Alpine y a tout gagné : l'Indice Énergétique en 1964, 1966 et 1968, l'Indice de Performance en 1968 et 1969, 7 victoires de classe - un chiffre désormais porté à 10 - et surtout la victoire au Classement Général Absolu en 1978 avec l'Alpine A442B pilotée par Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi.

Dans les prochains mois, Alpine Endurance Team dévoilera son prototype LMP1, ses couleurs ainsi que son équipage avant d'entamer son programme d'essais.(Belga)

Présente en Endurance depuis 2013, l'équipe Signatech Alpine a remporté deux titres européens, deux couronnes mondiales et trois victoires en LMP2 aux 24 Heures du Mans. Revenue en compétition pour accompagner le développement et le lancement de l'A110, Alpine s'est montrée à la hauteur de son riche héritage en brillant partout où elle s'est alignée dès son retour en Endurance. L'association formée entre Alpine et l'équipe Signatech a ainsi remporté les titres pilotes et équipes dès ses débuts en European Le Mans Series en 2013 avant de réaliser le doublé en 2014. Un an plus tard, les Bleus ont franchi un cap en rejoignant le Championnat du Monde FIA WEC. Une fois de plus, Alpine y a fait ses preuves en remportant deux couronnes mondiales ainsi que trois des quatre dernières éditions des 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2. Fort de ce palmarès enviable, Alpine se lance aujourd'hui un nouveau défi en officialisant l'engagement d'un prototype LMP1 au sein de la catégorie reine du Championnat du Monde FIA WEC et des 24 Heures du Mans 2021. Attendu de longue date, ce retour au sommet de l'Endurance s'inscrit dans l'histoire et l'ADN de la marque créée par Jean Rédélé, qui avait déjà participé à onze reprises aux 24 Heures du Mans entre 1963 et 1978. Alpine y a tout gagné : l'Indice Énergétique en 1964, 1966 et 1968, l'Indice de Performance en 1968 et 1969, 7 victoires de classe - un chiffre désormais porté à 10 - et surtout la victoire au Classement Général Absolu en 1978 avec l'Alpine A442B pilotée par Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi. Dans les prochains mois, Alpine Endurance Team dévoilera son prototype LMP1, ses couleurs ainsi que son équipage avant d'entamer son programme d'essais.(Belga)