Sous le capot de cette Berlinetta, le constructeur de Maranello a prévu un moteur V12, un type de mécanique qu'il produit sans interruption depuis 70 ans. Au contraire d'autres constructeurs de supercars, la marque au cheval cabré est restée fidèle à un moteur atmosphérique de forte cylindrée, conçu pour les hauts régimes. Le V12 "maison" a été porté à 6,5 litres et développe à présent la bagatelle de 800 ch à 8.500 tr/m, soit une puissance de 123 ch au litre. Le couple maxi est annoncé pour 718 Nm à partir de 7.000 tr/m. Ce moteur est alimenté par une injection directe qui fonctionne sous une pression de 350 bar. La puissance est transmise aux roues arrière via une boîte de vitesses séquentielle à double embrayage. Ferrari revendique un 0 à 100 km/h en 2,9 secondes et une vitesse de pointe supérieure à 340 km/h. L'appellation "Superfast" ne semble donc pas usurpée!(Belga)

Sous le capot de cette Berlinetta, le constructeur de Maranello a prévu un moteur V12, un type de mécanique qu'il produit sans interruption depuis 70 ans. Au contraire d'autres constructeurs de supercars, la marque au cheval cabré est restée fidèle à un moteur atmosphérique de forte cylindrée, conçu pour les hauts régimes. Le V12 "maison" a été porté à 6,5 litres et développe à présent la bagatelle de 800 ch à 8.500 tr/m, soit une puissance de 123 ch au litre. Le couple maxi est annoncé pour 718 Nm à partir de 7.000 tr/m. Ce moteur est alimenté par une injection directe qui fonctionne sous une pression de 350 bar. La puissance est transmise aux roues arrière via une boîte de vitesses séquentielle à double embrayage. Ferrari revendique un 0 à 100 km/h en 2,9 secondes et une vitesse de pointe supérieure à 340 km/h. L'appellation "Superfast" ne semble donc pas usurpée!(Belga)